Toute l'actu en bref

Sigrid Fischer-Willa (UDC), Oskar Freysinger (UDC), et Nicolas Voide (PDC), candidats de la liste "Ensemble à droite" pour l'élection au conseil d'Etat valaisan, veulent faire barrage à l'élection d'un gouvernement cantonal de centre-gauche lors du scrutin du 4 mars.

KEYSTONE/OLIVIER MAIRE

(sda-ats)

L'UDC valaisanne craint l'émergence d'un gouvernement cantonal de centre-gauche lors des élections du 4 mars. L'alliance avec un candidat dissident du PDC veut proposer un véritable choix à l'électorat.

Les membres conservateurs du gouvernement ont été attaqués au cours de la dernière législature. Le but était de les affaiblir pour permettre l'élection d'un gouvernement de centre-gauche. "Pour réaliser ce plan, certains ont pris le risque d'affaiblir le gouvernement en tant qu'institution et de ternir l'image du Valais", a déclaré mardi à Sion le conseiller d'Etat Oskar Freysinger lors de la présentation de sa liste électorale.

Avec ses co-listiers Sigrid Fischer-Willa (UDC) et Nicolas Voide (PDC), le conseiller d'Etat sortant espère que les urnes désignent un gouvernement avec une majorité de droite forte. Réunis sur une liste intitulée "Ensemble à droite", les trois candidats proposent un projet de gouvernance "respectueux de nos traditions et de nos valeurs chrétiennes".

La course au Conseil d'Etat valaisan mettra aux prises au moins douze candidates et candidats pour les cinq fauteuils disponibles. La dissidence de Nicolas Voide, qui n'avait pas fait acte de candidature auprès de son propre parti, est venue brouiller les cartes et jeter le trouble dans les rangs du PDC.

ATS

 Toute l'actu en bref