Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bruxelles - La Commission européenne, gardienne de la concurrence en Europe, a autorisé lundi le groupe pharmaceutique Novartis à prendre le contrôle d'Alcon, numéro un mondial des produits ophtalmologiques. Il devra toutefois céder une série d'activités.
Les cessions concernent "plusieurs produits dans les domaines de l'ophtalmologie pharmaceutique et des soins non-pharmaceutique liés à la vision", indique Bruxelles dans son communiqué.
La Commission a en effet trouvé lors de son examen "des problèmes de concurrence" notamment à cause "des parts de marché cumulées élevées pour certains produits" et "du fait que les produits de Novartis et d'Alcon sont de proches concurrents", explique-t-elle.
Pour y remédier, Novartis a proposé de céder certaines activités "dans les domaines de produits concernés" et Bruxelles a estimé qu'ainsi "l'opération ne poserait plus de problème de concurrence".
Novartis avait annoncé début janvier le rachat au groupe alimentaire Nestlé de 52% de la société américaine Alcon pour 28,1 milliards de dollars (environ 30 milliards de francs). Le groupe bâlois en avait déjà acquis 25% en avril 2008 et veut, dans une étape finale, mettre la main sur les 23% restants. Pour l'heure les actionnaires minoritaires ne sont toutefois pas satisfaits du prix proposé.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS