Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président américain Donald Trump a été reçu à Bruxelles par les présidents du Conseil européens, Donald Tusk.

KEYSTONE/EPA/OLIVIER HOSLET

(sda-ats)

L'Union européenne et les Etats-Unis n'ont pas de "position commune" au sujet de la Russie, a déclaré jeudi le président du Conseil européen Donald Tusk. Il l'a dit après la première rencontre officielle à Bruxelles des dirigeants de l'UE avec Donald Trump.

"Je ne suis pas sûr à 100% que l'on puisse dire aujourd'hui, Monsieur le Président et moi-même, que nous avons une position commune, une opinion commune au sujet de la Russie", a reconnu M. Tusk devant la presse, à l'issue d'un entretien avec le président américain.

"Lors de ma réunion avec le président Trump, nous avons discuté de politique étrangère, de climat et de relations commerciales", a expliqué le dirigeant du Conseil européen, l'institution représentant les chefs d'Etat et de gouvernement des 28. "Mon sentiment est que nous sommes d'accord sur de nombreux sujets, en premier lieu et surtout sur le contre-terrorisme", a-t-il dit.

Mais "certaines questions restent ouvertes comme le climat et le commerce", a souligné M. Tusk, avant d'aborder franchement la question de l'absence de position commune sur la Russie, même si "quand il s'agit du conflit en Ukraine, il semble que nous soyons sur la même ligne".

Consolider le monde libre

"Mon principal message à M. Trump a été de dire que ce qui donnait à notre coopération et notre amitié sa plus profonde signification était les valeurs fondamentales occidentales, comme la paix, les droits de l'Homme, le respect pour la dignité humaine", a rapporté M. Tusk.

"La plus grande tâche aujourd'hui est la consolidation du monde libre tout entier autour de ces valeurs, et pas seulement d'intérêts", a plaidé le président du Conseil.

Donald Trump a été reçu par M. Tusk et le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, pour sa première rencontre avec les dirigeants d'une UE qu'il a sévèrement critiquée.

Les deux hommes ont ensuite été rejoints par M. Juncker avant d'avoir une réunion élargie avec notamment le président du Parlement européen Antonio Tajani et la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS