Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'UE va intensifier la réinstallation de réfugiés depuis la Turquie

Bruxelles et Ankara se sont engagés mardi à intensifier leur coopération sur la crise migratoire. L'UE a promis de travailler à "une approche structurée" des réinstallations de réfugiés depuis la Turquie et de renforcer les moyens des garde-côtes turcs.

La Turquie s'engage en retour à ouvrir six centres de réception de demandeurs d'asile avec une aide financière européenne. L'annonce intervient après un accord de principe trouvé entre les dirigeants des institutions européennes et le président turc Recep Tayyip Erdogan lundi lors d'une visite à Bruxelles.

"Le plan d'action", dont une version provisoire a été publiée par la Commission européenne, "identifie une série d'actions et de collaborations qui doivent être mises en oeuvre urgemment par l'Union européenne et la Turquie avec pour objectif d'aider la Turquie à gérer l'afflux massif de réfugiés et à empêcher des flux migratoires incontrôlés de la Turquie vers l'UE".

Chacune des propositions de l'accord doit encore être approuvée par les deux parties, a indiqué l'exécutif bruxellois. Certaines de ces mesures étaient déjà connues, comme la promesse de la part de l'UE de "mobiliser jusqu'à un milliard d'euros" en 2015 et 2016 pour aider la Turquie à prendre en charge les 2,2 millions de réfugiés syriens et irakiens installés sur son territoire.

Programmes de réinstallation

Mais les dirigeants européens s'engagent aussi à "soutenir les programmes et schémas de réinstallation existants des pays membres et de l'UE qui permettraient à des réfugiés en Turquie d'entrer dans l'UE d'une façon ordonnée", et sans risquer leur vie sur des embarcations de fortune en mer Egée.

Cet été, les 28 pays membres de l'UE, la Norvège, la Suisse, l'Islande et le Liechtenstein se sont ainsi engagés à un programme de répartition de 22'500 réfugiés vivant dans des camps de l'ONU dans des pays voisins de la Syrie.

"Le travail sur une approche structurée des réinstallations dans toute l'UE sera intensifié", selon le plan d'action. Ce débat s'annonce explosif, alors que les pays de l'UE se sont déchirés ces dernières semaines sur la répartition de 160'000 réfugiés déjà arrivés dans l'Union.

"Centres de réception"

La Turquie, de son côté, s'engage à "donner la priorité à l'ouverture de six centres de réception de réfugiés, construits avec un cofinancement de l'UE".

L'accent est également mis sur "la lutte contre les passeurs de migrants", grâce à un renforcement des moyens des garde-côtes turcs. La Turquie s'engage à cet égard à multiplier les patrouilles mais aussi ses activités de secours en mer, et à "intensifier sa coopération avec les garde-côtes grecs".

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.