Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le procureur général ukrainien Yuriy Lutsenko (g) avec le directeur du musée batave Ad Geerdink (d) lors de la remise des cinq tableaux à l'ambassade néerlandaise à Kiev.

KEYSTONE/EPA/SERGEY DOLZHENKO

(sda-ats)

Cinq oeuvres datant du XVIIe et XVIIIe siècles volées en 2005 au musée Westfries à Hoorn ont été restituées vendredi aux Pays-Bas par les autorités ukrainiennes. Les tableaux avaient été retrouvés en avril dans les mains de groupes criminels.

"La restitution vient d'avoir lieu à l'ambassade néerlandaise à Kiev", a indiqué le ministère néerlandais des affaires étrangères vendredi dans un communiqué. Les oeuvres devraient retourner bientôt au musée.

Vingt-quatre toiles de maîtres néerlandais des XVIIe et XVIIIe siècles et 70 pièces d'argenterie avaient été volées dans ce musée le 9 janvier 2005. A l'époque du vol, la valeur des tableaux était estimée à 10 millions d'euros (près de 11 millions de francs).

L'Ukraine avait annoncé en avril avoir retrouvé quatre tableaux sans donner toutefois de détails sur la manière dont les toiles avaient été récupérées. Kiev s'était contenté de préciser qu'elles avaient été retrouvées dans "les mains de groupes criminels".

Il s'agissait d'oeuvres de Hendrick Boogaert, de Floris van Schooten, et de deux tableaux de Jacob Waben. Une cinquième peinture, "Nieuwstraat à Hoorn", d'Isaak Ouwater, datant de 1784 et estimée à quelque 30'000 euros, avait été rapportée à l'ambassade néerlandaise de Kiev par un Ukrainien qui avait acheté le tableau.

Encore 19 toiles manquantes

En décembre, le musée Westfries avait indiqué que les 24 toiles volées semblaient se trouver aux mains de miliciens ultranationalistes d'un bataillon de volontaires d'extrême droite combattant les séparatistes pro-russes, dans l'est de l'Ukraine.

"A ce stade, il est impossible de dire où se trouvent les autres peintures manquantes ni combien de temps cela prendra de les récupérer", a souligné le ministère.

En remettant les toiles, le procureur général ukrainien Iouri Lutsenko a affirmé que ces tableaux "devraient apporter du plaisir à l'ensemble de l'humanité et non pas juste à une bande de voleurs".

Restauration nécessaire

Les responsables du musée ont indiqué lundi que les oeuvres restituées devraient retourner au musée le 7 octobre. Ils ont également exprimé leur inquiétude quant à l'état des tableaux.

"Heureusement, ils peuvent être restaurés mais cela va demander beaucoup de temps", a affirmé le directeur du musée, Ad Geerdink, cité dans un communiqué. Cette restauration pourrait coûter jusqu'à 100'000 euros (près de 110'000 francs).

"Nous ne pouvons pas supporter ces coûts nous-mêmes et nous espérons donc que la population va nous aider grâce à une campagne de financement public sur internet", a-t-il ajouté.

Le ministre des Affaires étrangères Bert Koenders s'est félicité de la restitution des tableaux, soulignant qu'un "gros travail avait été accompli pour la rendre possible".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS