Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dominic Ongwen, l'un des principaux chefs de la sanguinaire rébellion ougandaise de la LRA, a comparu lundi pour la première fois devant la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye, aux Pays-Bas. La justice le soupçonne de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité.

Vêtu d'un costume bleu, d'une chemise blanche et d'une cravate à carreaux, Dominic Ongwen a écouté l'audience de manière attentive. A la demande de la juge Ekaterina Trendafilova, ce dirigeant de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) a confirmé son identité: "mon nom est Dominic Ongwen et je suis un citoyen de l'Ouganda".

Il a affirmé être né en 1975 et avoir été enlevé en 1988. "J'ai été emmené dans la brousse quand j'avais 14 ans", a-t-il ajouté, soulignant avoir été un combattant de la LRA "jusqu'à son arrivée à la Cour". "Je voudrais remercier Dieu pour avoir créé le Paradis et la Terre, avec tous ceux qui sont sur la Terre", a-t-il aussi lancé.

Reddition

Début janvier, Dominic Ongwen s'est constitué prisonnier auprès des forces spéciales américaines en Centrafrique, une reddition qui a porté un coup sévère à la LRA. Commandée depuis sa création il y a une trentaine d'années par Joseph Kony, la LRA a depuis semé la terreur dans plusieurs pays d'Afrique centrale.

Premier membre de la LRA à comparaître devant la CPI, Dominic Ongwen était recherché depuis près de dix ans par la Cour pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre. Les Etats-Unis offraient 5 millions de dollars pour sa capture.

Créée aux alentours de 1987, la LRA opérait alors dans le nord de l'Ouganda, où elle a multiplié les exactions (enlèvements d'enfants transformés en soldats et en esclaves, mutilations et massacres de civils). Elle en a été chassée au milieu des années 2000 par l'armée ougandaise, avant de s'éparpiller dans les forêts équatoriales des pays alentour, dont la Centrafrique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS