Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Fin de la hausse des prix des billets? Pour la plus grande organisation de transports publics de Suisse, ce serait souhaitable (photo symbolique).

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

(sda-ats)

Espoir pour les usagers des trains, des bus et des bateaux: après des années de hausse permanente des prix des billets, ceux-ci pourraient rester stables pour un moment. C'est en tout cas l'exigence d'Ueli Stückelberger, directeur de l'Union des transports publics.

"Les prix ont fortement augmenté ces dernières années, ce que nous, acteurs de la branche, avons aussi soutenu. Mais maintenant nous sommes d'avis que les hausses continuelles des tarifs doivent prendre fin", a dit M. Stückelberger dans une interview à la Zentralschweiz am Sonntag/Ostschweiz am Sonntag. Une fin de la hausse des prix cette année déjà est possible. Mais il n'a pas voulu se montrer plus concret.

"Je ne veux pas anticiper", poursuit le directeur de l'Union des transports publics (UTP). L'organisation devrait communiquer officiellement le 13 juillet sur les négociations tarifaires.

Billets dégriffés pour le trafic de loisirs

Une fin momentanée de la hausse des prix s'impose en particulier au regard du trafic individuel, selon M. Stückelberger. La route, ces dernières années, n'est pas devenue plus chère mais meilleur marché. "Ce décalage des coûts ne doit pas s'accroître davantage", dit le directeur de l'UTP.

Selon lui, il faut surtout agir dans le trafic de loisirs. Des billets simples dans ce domaine sont relativement chers. Parallèlement, le trafic de loisirs devient de plus en plus important. Il faut réagir en proposant des offres spéciales et des billets dégriffés, estime M. Stückelberger. Le but est aussi, entre autres, d'attirer de nouvelles personnes vers le train.

L'année passée, les prix des billets ont subi une hausse de 3% en moyenne. La cause principale de l'augmentation était la hausse des prix des sillons. Le Surveillant des prix et les acteurs de la branche avaient pu se mettre d'accord sur des rabais et des baisses de prix d'un montant total de 50 millions de francs.

ATS