Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Union patronale suisse (UPS) ne veut pas de hausses salariales généralisées ni d'un salaire minimum. Le marché du travail doit rester libre et flexible car c'est une des clés du succès et de l'attractivité économique de la Suisse, souligne l'association faîtière.

L'UPS a mis en garde vendredi lors d'une rencontre avec les médias romands contre la péjoration des conditions cadres pour les entreprises. Tant l'initiative de l'Union syndicale suisse (USS) "sur les salaires minimum", que celle des jeunes socialistes "1:12 pour des salaires équitables" ou l'initiative Minder "contre des rémunérations abusives" seraient contre-productives.

La situation des entreprises est très différente selon les branches. Dans l'industrie des machines, qui a enregistré des pertes et qui souffre du franc fort, des hausses de salaires sont exclues, a expliqué Thomas Daum, directeur de l'UPS. "Mais là où des hausses peuvent être accordées, elles doivent l'être", a-t-il ajouté.

Selon les chiffres de l'Office fédéral de la statistique, les salaires ont augmenté de 1,1% en 2012. Combinée à une prévision d'inflation négative de 0,4%, la hausse réelle des salaires sera de 1,5%. Ce résultat est "remarquable" dans un contexte de crise européenne, a souligné M. Daum.

Salaires: pas dans la loi

De manière générale, "il appartient au marché et aux partenaires sociaux de déterminer les salaires. Ce n'est pas l'affaire du législateur", a souligné Wolfgang Martz, vice-président de l'UPS. Les négociations par branche, par région ou par entreprise permettent de tenir compte des particularités.

L'UPS regroupe 36 associations de branches, 41 associations régionales, ainsi que les CFF et Swisscom comme membres individuels. Elle représente quelque 100'000 entreprises employant plus d'un million de salariés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS