Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La politique agricole (PA) 2014-2017, qui sera débattue au Conseil national à la session d'automne, inquiète l'Union suisse des paysans (USP). Selon elle, les incitations à l'extensification augmenteront les coûts et affaibliront la compétitivité de la Suisse.

L'USP a réitéré ses craintes mercredi, en prenant pour exemple le domaine de Hansjürg Stalder, à Gümmenen (BE), une "exploitation suisse typique". Elle compte vingt hectares de terres, 20 vaches laitières, 48 porcs à l'engrais et quelques grandes cultures, de pomme de terre principalement.

Actuellement, cet agriculteur touche 40'000 francs de paiements directs par année pour les prestations qu'il fournit. Si le projet du Conseil fédéral est accepté tel quel, ce montant sera réduit à 36'000, indique l'USP dans un communiqué. Et sur ces 36'000 francs, presque 10'000 seront des contributions de transition, qui disparaîtront progressivement.

Pour conserver l'intégralité des 36'000 francs, M. Stalder devra fournir des prestations supplémentaires dans les domaines de l'écologie et de la protection des animaux, ce qui implique un recul de sa production alimentaire, dénonce l'organisation paysanne.

Or "l'agriculture a pour mandat constitutionnel d'approvisionner la population suisse en denrées durables, produites dans le respect des animaux. Il faudra déployer de gros efforts pour qu'elle puisse continuer à remplir son mandat", a expliqué Josef Dissler, vice-président de l'USP. Et de rappeler que le taux d'auto-approvisionnement à reculé de 4%, à 54%, ces trois dernières années.

Producteurs ou jardiniers

Qu'attend la Suisse de ses agriculteurs? Sont-ils producteurs alimentaires ou jardiniers du paysage? C'est ce que se demande Hansjürg Stalder, à l'instar de ses confrères.

Pour Jacques Bourgeois, directeur de l'USP, la commission du National qui s'est penchée sur le dossier a déjà pris certaines décisions allant dans la bonne direction, par exemple en acceptant de faire figurer la souveraineté alimentaire dans la loi sur l'agriculture.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS