Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Union des arts et des métiers (USAM) ne décolère pas après les conseils pour faire ses achats à l'étranger publiés par l'homologue alémanique de la Fédération romande des consommateurs (FRC). La faîtière des PME veut que la Confédération coupe les vivres à cette association.

"Je peux déjà garantir maintenant que nous allons déposer cet été au Parlement une proposition pour exiger une suppression" de la manne fédérale, a déclaré le directeur de l'USAM Hans-Ulrich Bigler dans une interview parue dans la "Zentralschweiz am Sonntag". A cause du tourisme d'achat cinq milliards de francs disparaissent à l'étranger, selon des études.

La Fédération alémanique pour la protection des consommateurs (SKS) a publié une brochure gratuite intitulée "Douane, impôts, etc: acheter sans frontières". Le texte liste de nombreux conseils pour éviter les frais de dédouanement. Cette publication illustre "une pensée simpliste et à court terme", selon Hans-Ulrich Bigler.

Campagne lancée

"Il est scandaleux dans ce contexte que l'association de défense des consommateurs soit subventionnée par la Confédération à hauteur d'un quart de millions de francs par année", a dit Hans-Ulrich Bigler.

L'USAM a lancé à la mi-avril la campagne "J'achète en Suisse". La faîtière des PME entend ainsi démontrer le lien entre le tourisme d'achat et les emplois, a indiqué son président.

ATS