Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - L'Union syndicale suisse (USS) s'alarme de la force du franc qui, selon elle, menace gravement l'économie suisse dans son ensemble et l'industrie d'exportation en particulier. Elle réclame une intervention musclée de la Banque nationale suisse (BNS) pour combattre la spéculation.
"Avec un taux de change de l'euro constamment inférieur à 1,30 franc, la situation devient dramatique", a déclaré le président de l'USS, Paul Rechsteiner. "Désormais, la préoccupation est généralisée chez les entrepreneurs", a-t-il ajouté, rappelant que l'Union européenne absorbait 60% des exportations helvétiques.
AbusConséquence, les délocalisations de sociétés suisses dans l'UE se multiplient. Ce à quoi s'ajoutent des abus de plus en plus fréquents. Comme par exemple des entreprises qui veulent rémunérer leur personnel en euros ou engager des frontaliers à des salaires inférieurs. Des cas qui violent clairement les mesures d'accompagnement des accords bilatéraux, a-t-il relevé.
Si la cherté du franc persiste face à l'euro - mais aussi face aux autres devises comme le dollar ou la livre, à l'exception du yen, qui fait aussi l'objet de valeur refuge - c'est toute l'économie qui en pâtira. Avec à la clé de très nombreuses pertes d'emplois, voire la menace d'une déflation, a-t-il averti.
Pour contrer cette évolution alarmante, il revient à la BNS "de prendre le taureau par les cornes". La banque centrale a agi de façon déterminée lors de la crise financière, il faut désormais qu'elle fasse preuve d'autant de résolution pour freiner cette hausse spéculative.
Outre une intervention directe de la BNS sur le marché des devises, l'USS préconise trois autres mesures: l'introduction d'un impôt sur les transactions financières, des interventions régulatrices auprès des banques et des taux de change spéciaux pour les entreprises exportatrices.
Selon Daniel Lampart, économiste en chef de l'USS, un taux de change euro-franc oscillant dans une fourchette comprise entre 1,45 et 1,50 franc serait "approprié".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS