Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

En combinaison bleue, casque sur la tête, les centaines de mineurs en grève de la "marche noire", venus à pied du nord de l'Espagne, ont fait leur entrée mardi dans Madrid, à la veille d'une grande manifestation. Son objectif: crier le désespoir de toute une profession.

Aux cris de "Les voilà, ce sont les mineurs du charbon!", "Madrid brûle!", la colonne venue d'Aragon, dans le nord-est, a parcouru dans la matinée les derniers kilomètres, avant de rejoindre l'autre colonne, arrivée des bassins miniers des Asturies et du Leon, dans le nord-ouest de l'Espagne.

Tous ensemble, ils doivent participer mardi soir à une marche nocturne vers le centre de Madrid, avant la manifestation prévue mercredi jusque devant le ministère de l'Industrie.

Fatigués

Visiblement fatigués après des centaines de kilomètres de marche, certains portaient des foulards rouges et des chemises noires portant les inscriptions: "Non à la fermeture des mines de charbon".

En grève depuis deux mois, ils protestent contre la réduction des aides publiques au secteur minier, décidée cette année par le gouvernement de droite, qui selon eux condamne plus vite que prévu toute une profession.

"Nous devons faire prendre conscience au gouvernement que les villes minières doivent survivre, tout comme le charbon, qui est une source d'énergie locale et bon marché", explique Antonio Risco, un marcheur de 52 ans, en préretraite après 22 ans passés au fond de la mine.

Plus rien

"S'ils ferment les mines, il ne reste plus rien, ils avaient beaucoup de temps pour reconvertir les bassins miniers, et ils n'ont rien fait", confiait Francisco Martin, un mineur de 35 ans venu d'Arino, dans la province de Teruel, au nord-est de Madrid.

Alors que sur décision de Bruxelles, les aides de l'Etat au secteur minier doivent prendre fin en 2018, la réduction des ces subventions de 63% prévue cette année menace, selon les syndicats, environ 30'000 emplois directs ou indirects.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS