Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Banque cantonale de Zurich (ZKB) a accru son bénéfice net en 2011, de 5,6% à 769 millions de francs, et connu un afflux d'argent frais considérable. L'impact du conflit fiscal avec les Etats-Unis, qui l'ont aussi dans leur collimateur, reste "difficile à estimer".

Le bénéfice brut de la première banque cantonale du pays est ressorti quasiment inchangé d'une année à l'autre à 852 millions de francs (+1%), pour un produit d'exploitation en hausse de 65 millions à 2,1 milliards de francs (+3,2%), selon les chiffres publiés vendredi à l'occasion d'une conférence de presse de bilan.

Dans le détail, le produit des opérations d'intérêts (56% du résultat d'exploitation) a progressé de 7,5% à 1,2 milliard de francs. Celui des opérations de commissions et de service (25% du total) a par contre fléchi de 1,3% à 525 millions, et celui des opérations de négoce (17% du total) de 2,9% à 356 millions.

L'établissement versera au canton et aux communes près de la moitié de son bénéfice net, soit 377 millions.

Menace américaine

Le litige fiscal avec les Etats-Unis fait de son côté peser des incertitudes sur l'avenir. A l'instar d'une dizaine d'autres banques, la ZKB est actuellement l'objet d'une enquête des autorités américaines, et "dans les négociations en cours, elle table sur la coopération avec la justice US".

Selon la banque, "les opérations avec les clients américains n'ont jamais constitué un point fort stratégique" pour elle, et ce marché "n'a jamais été prospecté activement". Mais la banque reconnaît avoir "enregistré durant la crise financière (2008) des afflux de clients américains également".

Selon le directeur général de la ZKB, Martin Scholl, il s'agissait de "clients désécurisés". Leur part, en comparaison avec le flux de nouveaux fonds net de 16,4 milliards de francs ne concerne "qu'un pourcentage dans le bas de l'échelle à un chiffre", d'après lui.

ATS