Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Banque Cantonale de Zurich (BCZ) se sépare des clients domiciliés aux Etats-Unis qui disposaient d'un compte auprès de l'établissement. Elle les a informés par lettre à la fin décembre, confirmant jeudi une information publiée par le quotidien "Tages-Anzeiger".

La pression exercée depuis les Etats-Unis sur les banques étrangères rendent les risques trop élevés, a dit en substance à l'ats Urs Ackermann, porte-parole de la banque. Il n'a pas voulu préciser le nombre de clients concernés, qui comprennent selon lui de nombreux émigrés suisses.

Un délai de 60 jours a été accordé à ces clients pour qu'ils désignent un autre établissement auprès duquel ils souhaitent transférer leurs avoirs. En 2009 déjà, la BCZ avait résilié les dépôts de titres de ses clients américains.

Actuellement, la BCZ est à l'instar de dix autres banques suisses dans le collimateur des Etats-Unis, qui traquent la soustraction et la fraude fiscale. Les établissements visés ont été sommés de livrer des données à la justice américaine.

ATS