Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Wellington - La Banque centrale de Nouvelle Zélande a relevé jeudi son taux directeur d'un quart de pourcentage à 3 %, pour la seconde fois en moins de deux mois. Elle a admis que les perspectives de reprise économique s'étaient détériorées.
Le gouverneur de la banque centrale Alan Bollard a relevé le taux directeur néo-zélandais d'un quart de pourcentage, sept semaines après une précédente augmentation de 0,25 qui avait constitué sa première hausse en près de trois ans.
"Alors que la croissance économique s'est plutôt améliorée, il convient de continuer à réduire le niveau extraordinaire d'effort fourni durant la récession 2008-2009", a dit M. Bollard.
"L'économie mondiale poursuit sa fragile reprise. La croissance commerciale s'est révélée plus solide que ce que nous avions prévu, cependant les perspectives de croissance à venir se sont détériorées", a-t-il précisé.
Le taux d'inflation de la Nouvelle-Zélande a tourné autour des 2,0 % au cours des cinq derniers trimestres et tandis que l'économie se reprend, les pressions inflationnistes devraient s'accentuer, a prévenu le gouverneur.
"Ainsi, à ce stade, il convient de diminuer davantage les stimulus de politique monétaire", a-t-il souligné tout en précisant que "même après la décision d'aujourd'hui (jeudi, NDLR), le niveau du (taux officiel) soutient encore considérablement l'activité économique".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS