La Banque Migros a décidé de supprimer la part variable dans la rémunération de ses collaborateurs. L'abolition du bonus n'est pas une mesure d'économie, précise lundi l'établissement, qui justifie sa décision par "les changements" que connaît le secteur bancaire.

Jusqu'à présent, le président de la direction générale était le seul à ne pas percevoir de bonus, précise le communiqué. En revanche, un bonus, plafonné généralement à 20% du salaire annuel, était versé en cas de bonne performance, en lieu et place d'un treizième mois de salaire, aux autres membres de la direction générale ainsi qu'aux cadres. Dès 2019, cela ne sera plus le cas.

Les collaborateurs concernés par cette décision bénéficieront d'une hausse unique du salaire fixe, qui sera définie individuellement. Au niveau de l'ensemble de la banque, le montant disponible à cet égard équivaut à la moyenne des bonus versés ces trois dernières années, détaille Migros.

Le bonus individuel peut avoir pour conséquence d'inciter les collaborateurs à privilégier leur propre activité, au détriment de la perspective d'ensemble, alors même que la progression du numérique fait aujourd'hui que le succès de l'entreprise dépend de l'interaction de nombreux acteurs, sur différents canaux parallèles, explique le groupe.

La Banque Migros est la première banque suisse à supprimer le bonus, selon ses propres déclarations.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.