Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La banque Sarasin a vécu un exercice 2011 difficile. L'établissement bâlois a vu son bénéfice net reculer de 10,3% par rapport à l'année précédente à 111,7 millions de francs. Les actifs sous gestion sont passés de 103,3 milliards à fin 2010 à 96,4 milliards à fin 2011.

"L'afflux d'argent frais s'est tari en 2011 et n'a pas suffi à compenser les moins-values de 8,5 milliards imputables au contexte de marché défavorable", a indiqué la banque. Pour l'ensemble de l'exercice, les apports nets de fonds se sont élevés à 1,5 milliard, soit un taux de croissance de 1,4%.

Malgré un contexte de marché morose, le groupe Sarasin entend maintenir sa stratégie de croissance. Il se focalise sur divers marchés d'Europe, du Moyen-Orient et d'Asie offrant à moyen terme un potentiel de 3 à 5 milliards d'actifs sous gestion. La prise d'une participation majoritaire par Safra favorisera la croissance, a-t-il ajouté.

ATS