Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Banque Sarasin & Cie a vu son bénéfice net reculer de 29% au premier semestre sur un an à 48,2 millions de francs. Le groupe bâlois, contrôlé désormais par le brésilien Safra, explique l'évolution par l'érosion de sa base d'affaires et la prudence des clients.

L'afflux net d'argent frais a atteint 0,5 milliard de francs, a indiqué lundi la Banque Sarasin. A fin juin, le groupe gérait des actifs représentant un montant de 99,1 milliards. Le produit d'exploitation a pour sa part diminué de 9% par rapport au premier semestre de l'an passé à 330,3 millions de francs.

Incertitude

La contraction reflète d'une part l'incertitude liée à la situation de la crise de la dette souveraine dans la zone euro et la retenue manifestée par les investisseurs. D'autre part, elle s'explique par le net recul du volume moyen des actifs sous gestion constituant la base d'affaires et de revenus.

Conséquence de l'évolution récente, le groupe Sarasin dit avoir engagé des mesures immédiates dans le but de "juguler" les coûts. Il entend par ailleurs redynamiser l'acquisition de nouveaux clients, tout en procédant à la réévaluation des objectifs à moyen terme fixés précédemment.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS