Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé jeudi la baisse de son principal taux directeur, dans une tentative de doper une économie en zone euro toujours morose. Elle a toutefois déçu les attentes en n'annonçant aucune autre nouvelle mesure de soutien.

La baisse de taux - d'un quart de point à 0,75%, soit son nouveau plus bas niveau historique - était largement attendue. Le taux de facilité de dépôt recule de 0,25% à zéro et le taux de prêt marginal de 1,75% à 1,5%.

Jeudi, la Banque centrale danoise a par ailleurs également abaissé son taux directeur à 0,20%, la troisième réduction depuis la fin mai. De son côté, la Banque centrale chinoise a abaissé ses taux d'intérêt pour la deuxième fois en moins d'un mois.

Mesure jugée insuffisante

Censée apporter une bouffée d'oxygène aux banques, et par ricochet aux entreprises et ménages, la mesure de la BCE était jugée avant même son annonce insuffisante pour redonner du souffle à une région empêtrée depuis deux ans et demi dans la crise de la dette et confrontée à la récession de plusieurs de ses membres.

Jeudi, l'Espagne a dû ainsi à nouveau consentir des taux en hausse pour emprunter à dix ans, laissant craindre que les effets positifs du sommet européen de la semaine dernière ne se soient déjà dissipés.

Face à ces mauvaises nouvelles, conjuguées à des indicateurs de confiance en berne, les économistes jugent que seule une intervention significative de la BCE sur le marché obligataire secondaire - où s'échangent les titres déjà émis -, c'est-à-dire une reprise de ses achats de dette publique, pourrait véritablement calmer le jeu.

Bourses déçues

Les Bourses européennes se sont en tout cas montrées déçues par cette réunion de la BCE, et évoluaient toutes dans le rouge. L'indice CAC 40, qui a gagné plus de 0,6% en séance, a terminé en repli de 1,17% à 3229,36 points, après un gain de plus de 7% entre vendredi et mardi. La Bourse de Francfort a perdu 0,45%, Milan 2,03% et Madrid 2,99%.

L'euro a chuté face au billet vert et se négociait à moins de 1,24 dollar. Il est revenu à son niveau de début juin à 1,2383 dollar contre 1,2525 la veille.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS