Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Banque centrale européenne (BCE) aurait provisoirement évité une faillite de la Grèce en lui garantissant l'octroi de prêts d'urgence supplémentaires par la Banque centrale de Grèce. C'est ce qu'affirme le quotidien allemand "Die Welt" samedi.

Le conseil des gouverneurs de la BCE a pris cette décision jeudi lors de sa réunion, ce qui devrait permettre à la Grèce d'assurer sa survie financière jusqu'en septembre, selon la même source.

Le gouvernement grec devrait ainsi obtenir jusqu'à 4 milliards d'euros de fonds supplémentaires en attendant que la troïka des créanciers de la Grèce (Union européenne, BCE et Fonds monétaire international) ne décide du versement éventuel d'une nouvelle tranche d'aide en septembre, de plus de 31 milliards d'euros.

Limite à 7 milliards

La Banque de Grèce ne pouvait jusqu'ici accepter des bonds du Trésor que dans une limite de 3 milliards d'euros mais la BCE a décidé d'accéder à son souhait de porter cette limite à 7 milliards d'euros, détaille le journal.

L'institution de Francfort (ouest) n'accepte plus pour le moment que les banques déposent en garantie auprès d'elle des titres de dette émis par la Grèce.

Au bord de la banqueroute, la Grèce s'est vu accorder deux plans d'aide d'un montant total de 380 milliards d'euros, accompagnés d'un programme draconien d'ajustement budgétaire, sous le contrôle de la troïka. Un programme qui a toutefois pris du retard.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS