Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une exposition à la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne met en lumière le destin des précepteurs et gouvernantes suisses à la Cour de Catherine II de Russie.

© Hermitage Museum,PhotoVladimir Terebin, Inna Requentova

(sda-ats)

La Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne accueille jusqu'au 15 avril l'exposition "L'Appel de l'Est". Grâce à des écrits conservés en ses murs, elle met en lumière le destin de trois Vaudois, un précepteur et deux gouvernantes, à la Cour de Russie.

Ces écrits font sortir de l'ombre la quête de "bonne fortune" de Suisses en Russie entre 1760 et 1820. Ils soulignent leur rôle dans la formation de princes et princesses destinés un jour à régner, écrit la Bibliothèque dans un communiqué.

L'exposition se penche plus précisément sur le précepteur Frédéric-César de la Harpe et les gouvernantes Jeanne Huc-Mazelet et Esther Monod. La tsarine Catherine II leur a confié pendant plusieurs années l’éducation de quatre de ses petits-enfants: Alexandre, le futur tsar de Russie, son frère Constantin, ainsi que leurs sœurs Hélène et Marie.

La trajectoire des enseignants et leur expérience éducative sont évoquées grâce à un véritable océan documentaire: des lettres aux journaux personnels, en passant par divers matériaux pédagogiques.

A découvrir notamment dans l'exposition, les deux derniers volumes de l'édition en russe de la correspondance de Frédéric-César de la Harpe avec Alexandre 1er. L'exposition a été réalisée en collaboration avec la Section d’histoire de l'Université de Lausanne et le Consulat général honoraire de la Fédération de Russie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS