Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Banque nationale suisse (BNS) a dégagé un bénéfice consolidé de 5,83 milliards de francs au cours des trois premiers trimestres de 2011. Il est cependant encore trop tôt pour savoir si elle pourra distribuer un bénéfice à la Confédération et aux cantons au titre de l'exercice 2011.

La hausse du prix de l'or a ainsi permis de réaliser une plus-value de 5 milliards de francs sur l'encaisse-or durant la période sous revue, a indiqué lundi l'institut d'émission monétaire. Au 30 septembre, le prix du kilogramme de métal jaune valait 47'089 francs, contre 42'289 francs en début d'année.

Moins de pertes que prévu

La BNS a également enregistré une plus-value de 5 milliards de francs dans les positions en monnaies étrangères autres que l'impact lié à la valorisation du franc intervenue depuis le début de l'année.

Ce facteur a pour sa part entraîné une perte de 0,3 milliard de francs, un résultat des positions en monnaies étrangères influencé par l'appréciation du franc, notamment vis-à-vis de l'euro et du dollar. Au 30 septembre, les pertes de changes se montaient à 4,7 milliards.

Pour mémoire, la BNS avait inscrit une perte de 10,8 milliards de francs au terme du premier semestre 2011. A elles seules, les pertes sur les positions en devises étrangères s'étaient inscrites à 9,85 milliards. Après neuf mois en 2010, la banque centrale avait essuyé une perte de 8,46 milliards de francs.

Refaire des provisions

Pour l'heure, il est incertain si la Banque nationale suisse (BNS) sera en mesure de verser un dividende à ses actionnaires et de distribuer un bénéfice à la Confédération et aux cantons au titre de l'exercice 2011. La constitution de provisions est pour l'heure prioritaire.

La banque centrale note être en mesure de conserver "toute sa capacité d'action même si ses fonds propres devaient afficher un niveau temporairement négatif". Les fonds propres de la maison mère s'élèvent actuellement à 45 milliards de francs, précise le communiqué.

ATS