Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Avec le relèvement de son taux directeur, la Banque d'Angleterre veut tenter de contrer une inflation galopante depuis le vote des Britanniques en faveur du Brexit (archives).

KEYSTONE/EPA/ANDY RAIN

(sda-ats)

La Banque d'Angleterre (BoE) a relevé jeudi son taux directeur pour la première fois depuis la crise financière internationale, le portant à 0,50%. L'institution veut ainsi tenter de contrer une inflation galopante depuis le vote des Britanniques en faveur du Brexit.

Sur les neuf membres que compte le Comité de politique monétaire (CPM) de la BoE, seuls deux, Jon Cunliffe et Dave Ramsden, ont voté pour le maintien de taux directeur à son niveau historiquement bas de 0,25%, auquel il avait été abaissé en août 2016. Le Comité a décidé à l'unanimité de laisser inchangés ses programmes de rachats d'actifs.

La BoE a parallèlement annoncé avoir révisé en légère baisse sa prévision de croissance pour le Royaume-Uni à 1,6% pour 2017, contre 1,7% précédemment.

La banque centrale, qui a annoncé une première hausse des taux depuis 2007, a par ailleurs maintenu ses estimations pour 2018 et 2019 à respectivement 1,6% et 1,7%. Elle a par ailleurs fourni une première prévision pour 2020 à 1,7%. Le Royaume-Uni doit sortir de l'Union européenne en mars 2019.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS