Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'indice réunissant les 20 valeurs vedettes de la Bourse suisse, le Swiss Market Index (SMI), a clôturé en repli de 0,75% à 8153,80 points (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé la séance de mercredi en territoire négatif. Après une ouverture positive, le Swiss Market Index (SMI) s'est retrouvé de plus en plus sous pression et a encore accentué son recul dans l'après-midi avec l'ouverture en baisse de Wall Street.

Plombé par les valeurs cycliques et les poids lourds, l'indice-phare de la place zurichoise est repassé sous la barre des 8200 points. La résurgence des craintes d'une nouvelle hausse des taux aux Etats-Unis pèse sur le moral des investisseurs, qui ont préféré empocher leurs gains des dernières semaines, analysent les courtiers.

Mardi, deux responsables locaux de la Réserve fédérale américaine (Fed) ont laissé entendre que la prochaine augmentation des taux directeurs pourrait survenir cette année encore. Les analystes sont dans l'attente de la publication, en soirée, des minutes de la dernière séance de la Fed. Ils espèrent de nouvelles indications sur l'avenir de la politique monétaire.

Galenica en chute

Dans le détail, le SMI a perdu 0,75% à 8153,80 points, tout juste en dessus de son plus bas du jour à 8141 points. Le Swiss Leader Index (SLI) s'est délesté de 0,90% à 1223,00 points et l'indice élargi Swiss Performance Index (SPI) a cédé 0,79% à 8868,38 points. Sur les 30 principales cotations, toutes ont fini la séance dans le rouge, à l'exception de Swatch (+0,2%) et de Syngenta (+0,4%).

La lanterne rouge revient à Galenica (-3,9% à 1174 francs) qui a vu son objectif de cours sabré et sa note ramenée à "reduce", après "hold", par la banque Vontobel. L'achat de Relypsa constitue une importante étape stratégique, mais les investisseurs devront attendre jusqu'à trois ans pour en tirer profit.

Aryzta, Sonova (-2,3% chacun), Dufry et Lonza (-1,3% chacun) ont également été à la traîne. Les financières Julius Baer (-2,2%), UBS (-1,4%), Credit Suisse (-1,2%) ou encore Swiss Re (-1,6%) n'ont pas vraiment brillé. Richemont (-2,1%) a particulièrement souffert, alors que son concurrent biennois a engrangé des gains.

Schindler (-1,8%) termine une nouvelle fois dans le rouge, après le revers essuyé la veille dans le sillage de ses résultats intermédiaires. Pour les courtiers, ce recul s'explique par les ambitions timorées du fabricant d'ascenseurs et d'escaliers mécaniques et les prises de bénéfice après la poussée de ces dernières semaines.

Geberit retombe dans le rouge

Les poids lourds de l'indice, Novartis (-0,7%), Roche (-0,6%) et Nestlé (-0,8%), ont tous terminé dans le rouge. Le mastodonte veveysan doit publier ses résultats semestriels jeudi.

Geberit (-0,2%) a figuré une bonne partie de la séance au nombre des rares gagnants, mais n'est pas parvenu à se maintenir jusqu'à la fin de la séance. Le spécialiste des techniques sanitaires avait vu son cours bondir mardi (+4,6%) dans le sillage de la publication de ses résultats semestriels.

HSBC a relevé l'objectif de cours à 385 de 350 francs et a confirmé "hold". La croissance du chiffre d'affaires en monnaies locales a été bonne, mais il n'y a pas eu d'accélération générale, a commenté l'analyste de la banque britannique.

Meyer Burger perd des plumes

Sur le marché élargi, l'équipementier de l'industrie solaire Meyer Burger (-1,7%) a nettement réduit sa perte semestrielle et a renoué avec les bénéfices au niveau opérationnel brut (EBITDA). Il s'agit désormais d'assurer le refinancement des emprunts arrivant à échéance en 2017, préviennent les analystes.

Ascom (-5,1%) a été pénalisé par les investisseurs. Les résultats semestriels ont été caractérisés par une perte, comme annoncé auparavant. L'avenir de la division Network Testing reste incertain. La Banque cantonale de Saint-Gall (SGKB) (-1,5%), Hochdorf (-0,5%) et Cicor (-9,5%) ont également dévoilé des performances à mi-parcours en demi-teinte.

Basilea (-3,8%) n'a pas profité d'un accord de distribution pour Cresemba au Proche-Orient et en Afrique du Nord. VZ Holding (+1,6%) a effacé les pertes de la veille. Vontobel a relevé son objectif de cours après la publication des chiffres.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS