Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse de New York a clôturé en baisse lundi. Wall Street a été affectée par le recul des valeurs de l'énergie, avec des cours pétroliers tombés à un plus bas de près de sept ans, poussant l'indice S&P de l'énergie à accuser sa perte la plus élevée depuis août.

L'indice Dow Jones a perdu 117,12 points (0,66%) à 17'730,51, tandis que l'indice S&P-500 a cédé 14,62 points (0,70%) à 2077,07 et que le Nasdaq Composite laissait 40,46 points (0,79%) à 5101,81.

Les pays de l'Opep ne sont pas parvenus vendredi à s'accorder sur un plafond de production, en raison notamment du retour attendu de l'Iran sur le marché mondial avec la levée des sanctions occidentales, une indécision que le brut paye au prix fort, d'autant que le dollar est en forme.

L'indice S&P de l'énergie a laissé 3,67%, de loin la plus forte perte des 10 grands indices sectoriels de l'indice S&P-500. Exxon Mobil et Chevron ont cédé respectivement 2,6% et 2,7%.

Si les cours du pétrole venaient à nouveau à plonger et le dollar à poursuivre sa hausse, cela ne remettrait pas en cause l'hypothèse de plus en plus probable d'une hausse des taux directeurs de la Réserve fédérale la semaine prochaine, de l'avis de Hart Hogan (Wunderlich Securities). Mais cela pourrait aussi impliquer que les hausses ultérieures se feraient à pas mesurés, a-t-il ajouté.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS