Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les indices ont ouvert en baisse avant de se retourner en cours de séance (image symbolique).

KEYSTONE/EPA/JUSTIN LANE

(sda-ats)

La Bourse de New York a terminé vendredi dans le vert malgré les chiffres inférieurs aux attentes de l'emploi en avril aux Etats-Unis. Ces résultats rendent encore moins probable, selon les analystes, un relèvement des taux d'intérêt par la Réserve fédérale en juin.

Les indices ont ouvert en baisse avant de se retourner, soutenus par une hausse des cours du pétrole et de l'or qui a favorisé les valeurs liées aux ressources de base. L'indice Dow Jones a gagné 79,92 points (0,45%), à 17'740,63. Le Standard & Poor's 500, plus large, a pris 0,32% à 2057,14 points et le Nasdaq Composite a avancé de 0,4% à 4736,16.

Sur l'ensemble de la semaine, les trois indices sont en recul (-0,2% pour le Dow, -0,4% pour le S&P-500 et -0,8% pour le Nasdaq).

Le département du Travail a fait état avant l'ouverture de 160'000 créations d'emploi le mois dernier, soit 42'000 de moins qu'attendu en moyenne par le marché.

Ce chiffre fait craindre des répercussions sur le marché du travail du passage à vide traversé par l'économie en début d'année et ravive les doutes sur la poursuite cette année du resserrement monétaire engagé en décembre dernier, déjà alimentés par la faiblesse de la croissance, tombée à 0,5% seulement en rythme annualisé sur janvier-mars.

Pour Russell Price, économiste senior d'Ameriprise Financial Services, "il montre que les entreprises sont plus préoccupées par les perspectives économiques. La demande est faible, donc les entreprises s'adaptent".

ATS