Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un trader de la Bourse de New York (image symbolique).

KEYSTONE/EPA/JUSTIN LANE

(sda-ats)

La Bourse de New York a terminé en nette hausse la première séance de la semaine. Les trois grands indices ont gagné 1% ou plus, dopés par la hausse de l'action Apple et par les valeurs de l'énergie soutenues elles-mêmes par une belle progression des cours pétroliers.

Le Dow Jones a gagné 175,39 points (1,00%) à 17'710,71 points. L'indice S&P-500, plus large, a pris 20,05 points (0,98%) à 2066,66. Le Nasdaq Composite a pour sa part progressé de 57,78 points (1,22%) à 4775,46.

Berkshire Hathaway, la holding de l'investisseur Warren Buffett, a annoncé lundi être entrée au capital d'Apple , pariant apparemment sur un rebond du cours de l'action, en net recul depuis l'annonce fin avril de la première baisse des ventes de l'iPhone. Apple termine sur un gain de 3,7% à 93,88 dollars.

Le brut a quant à lui gagné plus de 2% à son niveau le plus haut en six mois. Goldman Sachs, l'un des investisseurs les plus pessimistes ces derniers mois sur les perspectives d'évolution des cours pétroliers, eut relevé lundi ses prévisions à court terme en expliquant que le marché mondial était de nouveau déficitaire à cause des perturbations de la production du Nigeria et du Canada.

Wall Street avait fini en baisse vendredi. Des résultats trimestriels morose de la part de distributeurs l'avaient emporté sur d'avantageuses ventes au détail en avril. Le Dow Jones et le S&P-500 avaient inscrit une troisième semaine dans le rouge d'affilée.

ATS