Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse de Tokyo a terminé la séance de vendredi en baisse de 1,23%, les investisseurs restant inquiets des problèmes d'endettement européens. A la clôture, l'indice Nikkei 225 des valeurs vedettes a perdu 104,72 points à 8374,91, au plus bas depuis près de deux mois.

L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a de son côté diminué de 1,06%, lâchant 7,73 points à 719,98 points. L'activité a été très faible, avec 1,45 milliard d'actions échangées sur le premier marché.

Les opérateurs sont restés déprimés par la situation en Europe, où les taux des obligations d'Etat ont atteint jeudi de nouveaux records de hausse en France et surtout en Espagne, par rapport au taux référence de l'Allemagne en qui les marchés gardent confiance.

Ces difficultés du Vieux continent ont en outre maintenu l'euro sur la défensive par rapport au yen, considéré comme une "valeur refuge" en temps de crise. Le net renchérissement de la devise japonaise depuis plusieurs mois fragilise la position des groupes exportateurs nippons à l'étranger.

ATS