Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'indice Nikkei, qui a perdu jusqu'à plus de 2% en matinée, a terminé sur un gain de 13,93 points à 15'323,14 points (archives).

KEYSTONE/EPA/FRANCK ROBICHON

(sda-ats)

La Bourse de Tokyo a fini sur un gain modeste de 0,09% mardi, après avoir connu une séance en dents de scie. Les valeurs automobiles ont pesé sur la tendance et limité le rebond.

L'indice Nikkei, qui a perdu jusqu'à plus de 2% en matinée, a fini sur un gain de 13,93 points à 15'323,14 points. Dans le même temps, le Topix, plus large, abandonnait 1,14 point (-0,09%) à 1224,62 points. Certains analystes expliquent que la pause observée dans la chute de la livre sterling sur le marché des changes a offert un répit aux investisseurs.

Fragilité

"Les rachats de découverts sur le marché des devises et les futures sur les marchés américains limitent le courant vendeur", résume Yutaka Miura, analyste technique senior de Mizuho Securities. "Mais le sentiment global reste fragile."

Signe de la nervosité persistante du marché japonais, l'indice du secteur des équipements de transport a cédé 2,04%. Toyota a perdu 3,42%, Nissan 1,14% et Honda 1%.

"Tant que les entreprises n'auront pas une idée claire de l'impact (du Brexit) sur leurs résultats financiers, la vigueur du yen devrait rester une bonne raison de vendre", estime Kazuhiro Takahashi, responsable des stratégies actions de Daiwa Securities.

L'équipementier automobile Takata a fini en hausse de 2,18%, après avoir pris jusqu'à 10,4% en réaction à l'annonce de la prochaine démission du directeur général, Shigehisa Takada, emporté par le scandale des airbags défectueux impliqués dans des dizaines d'accidents graves et à l'origine du rappel de millions de véhicules.

ATS