Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A la Bourse de Tokyo, les investisseurs ont semblé continuer à miser sur un maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne (archives).

KEYSTONE/AP/SHUJI KAJIYAMA

(sda-ats)

La Bourse de Tokyo a fini mardi en forte hausse pour la troisième séance d'affilée après un démarrage hésitant. Les investisseurs ont semblé continuer à miser sur un maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne.

Ils attendaient par ailleurs une audition de Janet Yellen, présidente de la Réserve fédérale (Fed), devant les parlementaires américains.

Le Nikkei des 225 valeurs vedettes a gagné 1,28% (+203,81 points) à l'issue des échanges, à 16'169,11 points. Angoissé par l'éventualité d'un Brexit, il avait abandonné 6% la semaine dernière, mais les craintes ont semblé se dissiper ces derniers jours après des sondages montrant un rééquilibrage des forces.

L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a pour sa part progressé de 1,15% (+14,71 points) à 1293,90 points.

Après une ouverture dans le rouge, la place tokyoïte s'est redressée à la faveur d'un affaiblissement du yen en cours de journée. Le dollar tournait ainsi autour de 104,37 yens à la clôture, quasiment stable par rapport à la veille, alors qu'il valait un peu plus tôt 103,60 yens, au plus bas depuis août 2014.

L'euro se situait aux environs de 118,27 yens, contre 117,40 yens à l'ouverture de la Bourse, mais en recul comparé à son cours de lundi (118,75 yens).

ATS