Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse de Tokyo a entamé la semaine sur une nouvelle note négative, fébrile avant une réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed), tandis que persistaient les inquiétudes sur la Chine après des statistiques mitigées.

Le Nikkei des 225 valeurs vedettes a cédé lundi 1,63% (-298,52 points) à 17'965,70 points, signant sa troisième séance dans le rouge après un bond exceptionnel de 7,7% mercredi dernier.

L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a pour sa part reculé de 1,2% (-17,82 points) à 1462,41 points. La séance a été peu active avec 1,84 milliard de titres échangés sur le premier marché.

La chute des valeurs télécoms après des propos du premier ministre japonais Shinzo Abe appelant les opérateurs à réduire la facture de leurs clients, a également tiré le marché vers le bas: SoftBank, poids lourd de la cote, a ainsi lâché 5,51%.

Du côté des changes, le regain du yen face au dollar pesait sur les titres exportateurs: au moment de la fermeture (8h00 en Suisse), le billet vert valait 120,36 yens, en retrait par rapport à son cours de vendredi à la clôture. L'euro s'inscrivait à l'inverse en hausse, à 136,50 yens.

ATS