Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse de Tokyo a fini en hausse mardi grâce au repli du yen et du pétrole, revenant au-dessus du pic de la "bulle internet" de l'année 2000 que le Nikkei avait dépassé en juin avant d'être affecté par la crise grecque.

Cette première séance de la semaine (lundi étant férié au Japon) a par ailleurs été marquée par un envol de l'action Toshiba (+6,13% à 399,9 yens), dans la perspective de la démission du PDG au lendemain de la confirmation de maquillages comptables que les investisseurs espèrent terminés.

A l'issue des échanges, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a gagné 0,93% (+191,05 points) à 20'841,97 points, se rapprochant des 20'868 points atteints le 24 juin pour la première fois depuis fin 1996. L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a pour sa part progressé de 0,66% (+10,94 points) à 1673,88 points.

L'activité a été plutôt moyenne, avec 1,97 milliard de titres échangés sur le premier marché. Au moment de la fermeture, le dollar oscillait autour de 124,40 yens, au plus haut en cinq semaines, tandis que l'euro reculait, à 134,68 yens.

ATS