Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une série de statistiques conjoncturelles est venue rythmer une séance relativement pauvre en nouvelles d'entreprises mercredi à la Bourse suisse, où le SMI a perdu 1,24% (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a encore reculé mercredi à la veille du jour férié de l'Ascension. Les indices ont tendu à accentuer leurs pertes dans l'après-midi, après des données macroéconomiques américaines peu encourageantes et un début de séance dans le rouge à Wall Street.

Le Swiss Market Index (SMI) a terminé en recul de 1,24% à 7752,97 points proche du plus bas du jour. Depuis lundi, l'indice phare de SIX a perdu plus de 200 points ou 2,6%. Le Swiss Leader Index (SLI) a perdu 1,02% à 1194,98 points et le Swiss Performance Index (SPI) 1,10% à 8377,01 points. Sur les trente blue chips, 25 ont reculé et cinq avancé.

Une série de statistiques conjoncturelles est venue rythmer une séance relativement pauvre en nouvelles d'entreprises, hormis pour Sonova et Syngenta. Dans la zone euro, la croissance de l'activité privée s'est légèrement tassée en avril, selon l'indice PMI de Markit, et les ventes au détail ont reculé de 0,5% en mars.

Aux États-Unis, le secteur privé a créé moins de nouveaux emplois en avril que ne s'y attendaient les analystes et la productivité a de nouveau reculé au premier trimestre. Le déficit commercial des États-Unis s'est par contre spectaculairement réduit en mars.

D'un autre côté, les commandes industrielles ont augmenté plus que prévu en mars et l'activité des services a accéléré en avril. Quant aux stocks pétroliers hebdomadaires, ils ont progressé bien plus que prévu.

Actelion en petite hausse

Le vainqueur du jour est Sonova (+4,0%). Le groupe de Stäfa va racheter le néerlandais AudioNova pour 830 millions d'euros en numéraire. AudioNova, présenté comme le second détaillant d'assistances auditives en Europe, doit commencer à contribuer au bénéfice par action de Sonova à compter de l'exercice décalé 2017/18.

Parmi les commentaires d'analystes, Vontobel parle de "bonne nouvelle" qui permet à Sonova d'atteindre une taille critique dans les ventes de détail en Europe. Le prix d'achat a en revanche été jugé élevé.

Les autres gagnants sont Actelion (+0,3%), Syngenta, Sika et Galenica (chacun +0,1%). Syngenta a annoncé la nomination d'un nouveau directeur général en la personne d'Erik Fyrwald. Vontobel a augmenté son objectif de cours.

Schindler descend

UBS a reculé de 1,8%, poursuivant sur la lancée négative de la veille dans le sillage de résultats trimestriels moins solides que prévu. Plusieurs analystes ont abaissé leurs objectifs de cours.

Credit Suisse a perdu 1,5%. La banque a vendu un portefeuille de créances douteuses à l'américain TSSP pour environ 1,27 milliard de dollars. La transaction s'inscrit dans le sillage de la restructuration de la banque d'affaires. Le groupe a aussi conclu un accord aux États-Unis dans une affaire de manipulation des taux, acceptant de payer 50 millions de dollars.

Swisscom (-1,9%) avait pourtant dévoilé mardi une rentabilité trimestrielle en hausse. Ce mercredi, Goldman Sachs a relevé l'objectif de cours, mais a confirmé "sell". Le bon Schindler a perdu 2,0%, sans information spécifique.

LafargeHolcim ne suit pas

Les poids lourds Nestlé (-0,9%), Novartis (-1,8%) et Roche (-1,6%) ont aussi pesé sur l'indice.

ABB a cédé 1,3%, ne profitant pas des bons chiffres de son concurrent Siemens. LafargeHolcim (-0,7%) n'a pas non plus profité de son concurrent HeidelbergCement, qui a notamment relevé ses objectifs annuels.

Sur le marché élargi, les gros perdants sont New Venturetec (-10%), Air Tech (-5,1%) et VZ Holding (-4,7%) et les gros gagnants Accu (+5,5%), Leclanché (+4,2%) ou Gurit (+3,3%).

ATS