Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Bourse suisse a bien entamé la semaine

Le titre de Nestlé a été particulièrement suivi lundi (archives).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé sur une note nettement positive lundi, poursuivant sur la tendance positive de vendredi. Nestlé a retenu l'attention des investisseurs après l'annonce d'un accord d'envergure avec le géant américain Starbucks.

L'indice vedette SMI a terminé sur un gain de 0,84% à 8978,65 points, avec un plus haut à 8979,56 et un plus bas à 8895,10. Le SLI a gagné 0,82% à 1484,43 points et le SPI 1,17% à 10'682,08 points.

Sur les trente valeurs vedettes, seule UBS (-3,7%), traitée hors dividende de 65 centimes, n'a pas gagné de terrain. Le trio de tête se compose de Lonza (+3,7%), Clariant (+3,3%) et Sonova (+2,5%).

Lonza a profité d'un relèvement d'objectif de cours par Vontobel. Le biochimiste et sous-traitant de l'industrie pharmaceutique s'est offert vendredi un autosatisfecit non chiffré de son entame d'exercice en 2018. La direction a reconduit ses objectifs à très brève échéance et annoncé un changement dans les indicateurs de performance de l'entreprise.

L'attention des investisseurs s'est portée sur les trois poids lourds Nestlé (+1,6%), Roche (+0,9%) et Novartis (+1,1%). Le groupe alimentaire vaudois a conclu un accord de licence avec Starbucks pour la distribution de ses produits en dehors des échoppes de ce dernier.

Nestlé effectuera un paiement initial en espèces de 7,15 milliards de dollars (7,1 milliards de francs). La transaction, qui devrait permettre au groupe de relancer sa croissance, a été saluée par les analystes et a mis en appétit les investisseurs.

Bonne nouvelle pour Roche

L'Agence américaine des médicaments (FDA) a quant à elle accordé au Tecentriq de Roche un statut de revue prioritaire pour le traitement d'un certain type de cancer des poumons. Dans son commentaire, la Banque cantonale de Zurich a relevé que les résultats de l'étude clinique à l'appui de la décision de la FDA ne sont pas meilleurs que pour ceux du traitement concurrent de Merck.

Quant à Novartis, l'indien Aurobindo Pharma serait prêt à racheter les activités de médicaments génériques dermatologiques pour 1,6 milliard de dollars, selon la presse indienne.

Swiss Re (+0,9%) s'est enrobé. Le réassureur avait indiqué vendredi avoir bouclé le premier trimestre sur un bénéfice net de 457 millions de dollars, en recul de près d'un tiers. Le résultat du premier partiel a été fortement affecté par un effet lié à une modification de la norme comptable US-GAAP, entrée en vigueur en début d'année.

LafargeHolcim (+0,2%), Swiss Life (+0,9%), Adecco (+2,0%) et Dufry (+0,9%) publient tous leurs résultats trimestriels mardi.

Le titre Leclanché bondit

Sur le marché élargi, Oerlikon (-1,8%) a souffert des rumeurs concernant les participations suisses de l'investisseur russe Viktor Vekselberg. D'importants paquets d'actions pourraient se retrouver sur le marché, afin que l'oligarque puisse honorer ses dettes auprès de Credit Suisse et UBS.

Sulzer (-1,0%) et Schmolz+Bickenbach (inchangé), dans lesquels M. Vekselberg détient également des participations, pourraient aussi voir des paquets d'actions mis sur le marché.

Leclanché (+13,2%) a nettement progressé après la publication, vendredi, de ses résultats annuels. Leonteq (+6,6%) a profité d'un relèvement d'objectif de cours et de recommandation par UBS.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.