Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Après deux séances nettement positives, la Bourse suisse a clôturé proche de l'équilibre jeudi. Le Swiss Market Index (SMI), indice des vingt valeurs vedettes, enregistre un très léger gain de 0,10%, à 9397,69 points.

Alors qu'il avait évolué une bonne partie de la séance dans le vert, repassant même les 9400 points, le SMI a été plombé sur la fin de l'après-midi par l'ouverture négative à Wall Street, repassant même dans le rouge, avant de se redresser en toute fin de séance.

Au lendemain de la décision de la Fed de ne pas toucher à son taux directeur, de nombreux économistes continuent de prévoir une en septembre, d'autres pariant sur décembre. Les incertitudes restent cependant élevées. Jeudi, le PIB américain a augmenté de 2,3% au 2e trimestre, alors que les experts attendaient 2,5%. Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont elles légèrement progressé.

L'attention s'est également portée sur les nombreuses sociétés ayant publié des résultats. Swiss Re a nettement fléchi, alors que Clariant a bien progressé.

Dans le détail, le SMI a fini sur un léger gain de 0,10% à 9397,69 points. Le SLI a gagné 0,26% à 1402,63 points et le SPI 0,14% à 9525,93 points. Sur les trente blue chips, 19 ont progressé, neuf reculé et deux sont restés inchangés.

Swiss Re a souffert

Swiss Re (-1,4%) a souffert et longtemps tenu la lanterne rouge prise finalement par Transocean (-2,8%). Les chiffres trimestriels du réassureur ont déçu les attentes de consensus tant au niveau des primes encaissées que du résultat net et de l'évolution des fonds propres. Les déclarations à propos de la ronde de renouvellement de juillet sont cependant encourageantes. Dans l'ensemble, les analystes parlent de données mitigées.

Les poids lourds Novartis (-0,2%) et Roche (-0,3%), ont pesé, alors que Nestlé a fini inchangé.

LafargeHolcim (-0,4%) fait aussi partie des perdants. Au lendemain des chiffres, Deutsche Bank a abaissé un peu l'objectif de cours pour LafargeHolcim, mais a confirmé "buy". On s'attendait à ce que le 2e trimestre soit plus faible, ont commenté les analystes de la banque allemande. Ils voient du potentiel de reprise de l'évolution des bénéfices au 2e semestre. Mercredi, l'action LafargeHolcim avait perdu presque 3%.

Dans le camp des gagnants, Clariant a pris 0,8%. Les résultats trimestriels ont déçu les attentes au niveau de l'EBITDA avant frais extraordinaires et du chiffre d'affaires. En revanche, l'EBIT avant frais extraordinaires a dépassé les prévisions et Clariant s'est par ailleurs montré confiant pour l'avenir, confirmant ses objectifs pour 2015 et à moyen terme. Les analystes ont notamment salué les progrès du cash-flow opérationnel.

Les autres gagnants sont Geberit (+2,1%), Aryzta (+1,6%) et CS (+1,8%). UBS (+0,7%) a fait un peu moins bien, mais a continué de se reprendre après les chiffres trimestriels, ayant désormais pratiquement effacé le recul subi lundi.

ABB a pris 1,4% et Sika 1,6%. Saint-Gobain a publié mercredi soir ses résultats semestriels, pas aussi bons qu'attendu par les analystes. Le patron Pierre-André Chalendar a indiqué attendre une décision du Tribunal fédéral avant la fin de cette année dans le dossier Sika. Le TF doit se prononcer sur un recours de la fondation Bill & Melinda Gates et de la société de participation Cascade après une décision de la FINMA sur la clause d'opting-out.

ATS