Toute l'actu en bref

Le SMI a terminé sur un gain de 0,31% à 8661,63 points (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé sur une note positive jeudi. Le Swiss Market Index (SMI) a été soutenu à bout de bras par Roche, alors qu'à l'inverse, Novartis, traité hors dividende, a entravé l'avance de l'indice-vedette de SIX.

Sur les marchés, la nervosité qui avait dominé avant le discours de Donald Trump devant le Congrès a fait place à l'euphorie. Même si le président américain n'a une fois de plus pas détaillé ses programmes fiscaux et économiques, sa posture présidentielle a impressionné positivement.

Les perspectives de forte croissance, de baisses d'impôts, de dépenses publiques plus élevées et la hausse des résultats d'entreprises agissent comme un cocktail magique pour les actions.

A New York, Wall Street, qui avait inscrit de nouveaux records historiques mercredi, reprenait son souffle en début de séance. "La Bourse américaine évolue peu, à l'image des places asiatiques et européennes", ont résumé dans une note les experts de la maison de courtage Charles Schwab. "Les marchés mondiaux sont en train de faire une pause après leur flambée de la veille".

Chômage au plus bas

En plus du discours de Donald Trump, tenu mardi soir devant le Congrès, les analystes avaient attribué cet essor à d'excellents indices sur l'activité de l'industrie en Chine, en Europe et aux Etats-Unis.

Jeudi, sur le terrain des indicateurs américains, l'actualité restait encourageante avec l'annonce d'une chute des inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis au plus bas depuis près de 44 ans.

Ces chiffres vont, par ailleurs, dans le sens d'une hausse très prochaine des taux de la Réserve fédérale américaine (Fed), d'autant que ses responsables multiplient les propos laissant entrevoir un tel resserrement, dès sa prochaine réunion en mars. Dernière en date, la gouverneur Lael Brainard, pourtant connue comme très attentiste, s'est déclarée favorable à une hausse pour "bientôt".

LafargeHolcim en hausse

En Suisse, le SMI a terminé sur un gain de 0,31% à 8661,63 points. Le SLI a progressé de 0,27% à 1373,69 points et le SPI de 0,82% à 9456,58 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 18 ont gagné du terrain et 12 en ont perdu.

Dans le camp des poids lourds pharmaceutiques, Roche (+6,5%) a fait la course largement en tête. Les résultats de l'étude Aphinity avec Perjeta (cancer du sein) se sont révélés positifs. La combinaison de Herceptin et Perjeta avec une chimiothérapie a permis une amélioration significative de la survie des patientes. Novartis (-3,7% à 75,8 francs), traité hors dividende de 2,75 francs, a en revanche pénalisé l'indice.

Parmi les nombreuses sociétés ayant dévoilé des résultats, LafargeHolcim (+1,9%) a vu son chiffre d'affaires faiblir au quatrième trimestre, mais la profitabilité s'est améliorée. Cette année, la direction table sur une augmentation de la demande et sur une nette amélioration au niveau opérationnel.

Les autres gagnants sont notamment le boulanger industriel Aryzta (+1,2%) ainsi que les assurances Bâloise (+0,8%) et Zurich (+0,4%).

Adecco en fort repli

Dans le camp des perdants, Adecco (-2,9%) a nettement reculé. Les résultats du géant du travail intérimaire ont pourtant progressé plus que prévu au quatrième trimestre par rapport au troisième. Et ils ont dépassé les attentes des analystes.

L'entreprise a indiqué que les premiers mois de 2017 avaient été caractérisés par le maintien de la dynamique de croissance. Les courtiers ont parlé de prises de bénéfices.

Les valeurs du luxe Richemont (+0,2%) et Swatch (-0,6%) ont évolué en ordre dispersé. Au niveau bancaire, Credit Suisse (-1,0%) et UBS (-0,4%) ont aussi perdu un peu de terrain, tout comme SGS (-0,1%) et Givaudan (-0,2%).

Panalpina déçoit

Le marché élargi a été très animé, les investisseurs digérant une pléthore de résultats annuels. Panalpina (stable) a présenté des données qui ont déçu. Le chiffre d'affaires a nettement reculé. L'entreprise va toutefois augmenter son dividende.

GAM (+2,3%) a vu son bénéfice reculer nettement l'an dernier. Cette année, le gestionnaire d'actifs va lancer un nouveau programme de rachat d'actions après l'expiration de l'ancien et le président sera remplacé.

Bobst (+3,4%), Autoneum (+3,3%), Newron (+3,2%) et Tamedia (+1,5%) figurent parmi les titres recherchés après leurs résultats annuels, alors que Sunrise (-1,2%), Meyer Burger (-1,3%) et SPS (-0,7%) ont fléchi.

ATS

 Toute l'actu en bref