Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'indice-vedette de la Bourse suisse, le Swiss Market Index (SMI), a fini en recul de 0,47% à 8864,23 points (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

La Bourse suisse a affiché une petite mine lundi, en ayant passé la quasi-totalité de la séance dans le rouge. Le Swiss Market Index (SMI) a ainsi évolué sous les 8900 points et n'est parvenu qu'à frôler cette marque.

Les inondations et la dévastation causées par l'ouragan Harvey aux Etats-Unis ont plombé l'ambiance sur les marchés. Les investisseurs craignent surtout les conséquences économiques dans certains secteurs.

A Wall Street, les indices américains suivaient des directions différentes, le Dow Jones oscillant près de l'équilibre. Harvey a fait au moins trois morts au Texas. Les inondations ont, par ailleurs, contraint à la fermeture bon nombre de raffineries et de ports. La côte texane accueille près d'un tiers des capacités de raffinerie de pétrole des Etats-Unis et le Golfe du Mexique 20% de la production américaine.

Les implications économiques d'Harvey devraient s'avérer assez importantes, notamment en matière de consommation, affirme Mirabaud Securities, qui rappelle que le prix de l'essence a déjà augmenté de près de 10%. De plus, le coût global de l'ouragan pourrait dépasser les 40 milliards de dollars (37,8 milliards de francs), selon les estimations de la banque genevoise. En comparaison, Katrina, en 2005, avait coûté 160 milliards.

Jackson Hole déçoit

La déception suscitée par la rencontre des banquiers centraux à Jackson Hole aux Etats-Unis, ce week-end, a également pesé sur l'ambiance en ce début de semaine, selon certains observateurs.

Sur sol helvétique, le SMI a clôturé en recul de 0,47% à 8864,23 points, avec un plus haut à 8894,32 points et un plancher à 8856,66 points. Le Swiss Leader Index (SLI) a cédé 0,48% à 1417,97 points et le Swiss Performance Index (SPI) 0,52% à 10'112,58 points. Parmi les trente valeurs vedettes, 26 ont perdu du terrain, deux en ont gagné. Roche et Lonza ont opté pour le statu quo.

Différentes valeurs du SMI/SLI sont potentiellement concernées par l'ouragan Harvey. SGS (-0,9%) semble avoir pâti de ces craintes. Le spécialiste de la certification et de l'inspection genevois pourrait être touché en raison de ses activités dans les secteurs gazier et pétrolier. Zurich Insurance (-0,7%) et Swiss Re (-1%, lanterne rouge) ne devraient pas être en reste avec les millions de dollars de dégâts causés par les éléments.

Banques en recul

Les grandes banques, Credit Suisse (-0,5%) et UBS (-0,4%), ont fait également grise mine. Julius Baer (-0,2%) a terminé à proximité de l'équilibre.

La journée a été assez pauvre en nouvelles d'entreprises dans la famille SMI/SLI. Les deux laboratoires rhénans dérogeaient à la règle.

Novartis a tiré l'indice-vedette vers le bas, avec une contraction de 1%. Le médicament ACZ885 (canakinumab) réduit les risques d'une crise cardiaque, mais le danger que les patients sous traitement décèdent d'une infection a augmenté. Kepler Cheuvreux a abaissé dans la foulée l'objectif de cours du groupe pharmaceutique. Le prix du traitement a également été pointé du doigt par des analystes.

Roche (stable) a obtenu de l'Agence américaine du médicament (FDA) le statut de revue prioritaire pour son médicament Gazyva (obinutuzumab) en combinaison avec la chimiothérapie pour le traitement du lymphome folliculaire chez les patients pas encore traités. La décision du régulateur est attendue d'ici le 23 décembre.

Le troisième poids lourd de la Bourse suisse, Nestlé (-0,3%), n'a pas réussi à se maintenir en zone positive, contrairement à Richemont (+0,3%) et Aryzta (+0,8%). Le boulanger industriel zurichois a proposé Jürgen Steinemann au conseil d'administration, lors de l'assemblée générale du 7 décembre. Le nouveau directeur général Kevin Toland, nommé en mai, prendra, quant à lui, ses fonctions le 12 septembre.

Alpiq dans le vert

Sur le marché élargi, Alpiq (+1,1%) a réalisé une belle remontée. Le groupe énergétique valdo-soleurois a creusé sa perte sur les six premiers mois de l'année. Le résultat net, selon la norme comptable IFRS, s'est inscrit à -109 millions de francs, contre -2 millions il y a un an. L'entreprise a, par ailleurs, gelé son projet d'ouverture de son portefeuille hydroélectrique à de nouveaux investisseurs.

Kuros Biosciences (+1,9%) présentait une bonne progression, inférieure à l'envolée de la matinée. La société a obtenu le feu vert de la FDA pour commercialiser aux Etats-Unis Magnetos Putty, un substitut osseux synthétique utilisé pour renforcer la guérison d'os implantés dans le corps humain. L'entreprise zurichoise a également demandé une certification dans l'Union européenne (UE).

Ems-Chemie (-2,2%) a enregistré au premier semestre un bénéfice net en hausse de 6,5% à 229 millions de francs et a confirmé ses autres résultats, déjà dévoilés mi-juillet. Myriad (-12%), U-Blox (-6,2%) et New Value (-5,1%) ont clôturé en bas de classement. Du côté des gagnants, Highlight E&E (+12%), BWZ (+8%) et Zwahlen et Mayr (+8,1%) ont enregistré les progressions les plus fortes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS