Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse a terminé la semaine en baisse (archives).

KEYSTONE/WALTER BIERI

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé la semaine en baisse. L'indice des valeurs vedettes (SMI) a clôturé en recul de 0,52% à 8658,89 points.

Sur l'ensemble de la semaine, l'indice phare de SIX a gagné 0,5%. Le SLI a terminé vendredi en recul de 0,24% à 1376,67 points et le SPI de 0,21% à 9637,82 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 13 ont reculé, 17 ont progressé.

A New York, Wall Street évoluait en léger repli en début de séance, timorée face à de nouvelles annonces de l'administration Trump et à la publication d'une série d'indicateurs. En Europe, on a surtout relevé un ralentissement très marqué de l'inflation en mars à 1,5% sur un an. Ce chiffre étant susceptible d'encourager la Banque centrale européenne (BCE) à poursuivre sa politique accommodante.

"Visites" chez Credit Suisse

Credit Suisse (-1,2%) a indiqué avoir été contacté par les autorités britanniques, françaises et néerlandaises dans le cadre d'affaires fiscales. La banque aux deux voiles précise dans sa prise de position que des bureaux ont été "visités" jeudi. Dans la foulée, les autorités françaises ont annoncé avoir découvert plusieurs milliers de comptes bancaires ouverts en Suisse et non déclarés à l'administration fiscale. UBS a gagné 0,5% et Julius Bär 0,2%.

Zurich Insurance (-4,8% ou -13,40 francs) a pris la lanterne rouge du jour, mais en raison du traitement hors dividende de 17 francs. Les autres assureurs Bâloise (-0,4%), Swiss Life (-0,4%) et Swiss Re (-0,1%) ont aussi cédé du terrain.

Geberit (-1,7%) a souffert après que Goldman Sachs a biffé le titre de sa liste "Pan-European Buy" et a abaissé la recommandation à "neutral" de "buy".

Sika (-0,7%) a redistribué les cartes à la tête de certaines unités et activités régionales, accueillant de nouveaux membres à la direction générale. LBBW a relevé l'objectif de cours d'ABB (+0,3%), mais a confirmé "conserver", jugeant modeste l'évolution du groupe en 2016, mais saluant les prévisions de la direction.

Nestlé rétrogradé

Parmi les poids lourds, Nestlé (-0,6%) a été rétrogradé à "equal weight" de "overweight" par Barclays, qui estime que le titre est actuellement en manque d'impulsion. Les deux autres grandes capitalisations Novartis et Roche ont cédé respectivement 0,9% et 0,8%.

A l'autre bout du tableau, Dufry (+2,4%) a poursuivi sur sa progression des derniers jours. Actelion (+1,1%) a aussi bien avancé: le conglomérat américain Johnson & Johnson détient désormais 77,20% du laboratoire d'Allschwil et considère que l'OPA est un succès. La volatile Aryzta a gagné 1,6%. Richemont et Sonova ont avancé respectivement de 1,5% et 1,8%.

Sur le marché élargi, Cosmo Pharmaceuticals (-7,2%) a fortement reculé. La société pharmaceutique italienne cotée sur SIX a levé 102,8 millions de francs grâce au placement de 1,33 million d'actions existantes.

VAT (+0,1%), récemment arrivé sur la place helvétique, a enregistré en 2016 un bénéfice net presque multiplié par dix à 67,2 millions de francs. Perfect Holding (stable) a réduit ses pertes l'année dernière, le résultat opérationnel net s'affichant à -1,1 million de francs, après une perte de 1,6 million l'année précédente.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS