Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse a terminé nettement dans le vert mercredi, à l'instar des autres places internationales. L'indice vedette Swiss Market Index (SMI) a fini en dessus des 7900 points.

L'ambiance a été portée par les bons chiffres du commerce extérieur de la Chine et par la fermeté du prix du pétrole. Le secteur bancaire a en particulier été à la fête.

Dans l'ensemble cependant, toutes les craintes ne sont pas balayées. La saison des résultats trimestriels, qui démarre, pourrait susciter des doutes.

Les données américaines du début d'après-midi ont un peu tempéré l'ambiance. Les chiffres d'affaires du commerce de détail ont déçu en mars et les prix à la production ont reculé, contrairement aux attentes. Quant aux stocks pétroliers hebdomadaires, ils ont augmenté de manière nettement supérieure aux projections des analystes.

Credit Suisse en nette hausse

Dans le détail, le SMI a fini en hausse de 1,87% à 7934,46 points, son plus haut niveau du jour et avec et un plus bas niveau à 7833,69 points, une dizaine de minutes après l'ouverture. Le SLI a gagné 2,19% à 1224,81 points et le SPI 1,67% à 8526,67 points. Sur les trente blue chips, 24 ont progressé et six reculé.

Les banques ont été recherchées. Credit Suisse a regagné 8,1%, après avoir été fortement chahuté depuis le début de l'année. UBS a pris 4,6% et Julius Baer 4,3%. Les bons chiffres de l'institut bancaire américain JPMorgan Chase ont soutenu les titres de la branche. La hausse des prix du pétrole, qui entraîne une baisse des risques de défauts de crédit dans le secteur de l'énergie, constituait aussi un élément positif.

Pharmas sous la moyenne

Le cimentier LafargeHolcim a bondi de 6,6%, profitant des bonnes données chinoises. Il en est allé de même pour le domaine du luxe Richemont (+6%) et Swatch Group (+4,5%) ainsi que pour le spécialiste des boutiques hors taxe Dufry (+5,3%). Adecco a gagné 2,5%.

A la veille de la publication de son chiffre d'affaires au premier trimestre et pour lequel on s'attend à une croissance nettement inférieure à celle de l'an dernier à pareille époque, Nestlé a gagné 1,3%. Novartis (+1,1%) et Roche (+0,6%) ont fait un peu moins bien que la moyenne.

Sika a grappillé 0,2% au lendemain de l'assemblée générale durant laquelle le titre avait été suspendu de cotation. Partisans et adversaires de la prise de contrôle par le Français Saint-Gobain y ont campé sur leurs positions.

Montagnes russes pour Actelion

Parmi les rares perdants, figurent Swisscom et Givaudan (chacun -0,5%). Givaudan avait encore nettement progressé mardi dans le sillage de bons chiffres trimestriels. Actelion (-0,9%) a reperdu du terrain, après avoir atteint un plus haut niveau historique dans la matinée.

Sur le marché élargi, Logitech (+3,3%) se renforce avec l'acquisition de l'américain Jaybird, entrant ainsi sur le marché en forte croissance des technologies portables. La stratégie est pertinente dans la mesure où Logitech s'ouvre sur une technique pleine de promesses, l'accès à la musique sans fil.

Hügli en progression

Hügli a gagné 1,6%, après la publication de ses résultats définitifs. Le groupe alimentaire a souffert du franc fort en 2015 et essuyé un recul du résultat opérationnel. Le bénéfice net s'est en revanche inscrit dans la ligne des attentes.

U-blox a progressé de 5,4%, après que Vontobel a relevé sa recommandation à "buy". L'entreprise zurichoise est bien placée pour jouer un rôle-clé dans le domaine de l'internet des objets, selon l'analyste de la banque zurichoise.

ATS