Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'indice des 20 valeurs vedettes, le Swiss Market Index (SMI), a fini en hausse de 1,04% à 8634,70 points (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a nettement progressé mercredi. L'indice des 20 valeurs vedettes, le Swiss Market Index (SMI), a fini en dessus de la barre psychologique des 8600 points.

A l'instar des autres places européennes, le marché a été dopé par les promesses faramineuses d'investissements du président américain Donald Trump.

Emboîtant le pas aux marchés d'Europe, Wall Street évoluait en nette hausse en cours de matinée. "Le discours tenu mardi soir par Donald Trump devant le Congrès semble provoquer une réaction positive", ont mis en avant dans une note les experts de la maison de courtage Charles Schwab.

L'intervention du président républicain est allée largement dans le sens de promesses économiques qui ont déjà fait flamber les indices à des records. Donald Trump a promis de consacrer 1000 milliards de dollars (997 milliards de francs) aux infrastructures américaines et a réitéré son souhait de mettre en oeuvre une réforme fiscale "historique".

Certains analystes remarquaient tout de même que M. Trump n'a guère donné de nouveaux détails sur ses intentions et soulignaient que d'autres éléments pouvaient contribuer à la bonne humeur générale, dont l'annonce d'une accélération inattendue de l'activité manufacturière en Chine en février.

Hausse probable des taux

Autre dominante du marché, les investisseurs se remettaient soudainement à croire à l'éventualité d'une hausse des taux par la Réserve fédérale américaine (Fed), dès sa prochaine réunion en mars.

"Une interview de William Dudley, président de l'antenne de New York, a été diffusée mardi soir par CNN et a changé la donne", M. Dudley estimant justifié un resserrement rapide alors qu'il est connu pour être attentiste, a rapporté Jim O'Sullivan de HFE. "Nous pouvons nous attendre à une hausse des taux, à moins que les indicateurs ne se révèlent bien plus mauvais que prévu", a-t-il poursuivi.

Quant aux nombreuses statistiques américaines du jour, elles n'ont pas entraîné de gros bouleversement. Parmi elles, l'inflation a accéléré en janvier pour atteindre son plus haut niveau en presque quatre ans et frôlé la cible de 2% de la Fed.

Kühne+Nagel en repli

En Suisse, le SMI a fini sur un gain de 1,04% à 8634,70 points, son plus haut du jour. Le SLI a gagné 1,18% à 1370,01 points et le SPI 0,96% à 9456,58 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 24 ont gagné du terrain et six en ont perdu.

Kühne+Nagel (-2,5%) a tenu la lanterne rouge durant toute la séance. Le groupe de logistique et de transports a enregistré l'an dernier une baisse de ses recettes, tout en parvenant malgré tout à dégager un bénéfice net en hausse et à relever son dividende. Alors que les analystes ont dans l'ensemble bien accueilli les données, les investisseur ont fait la fine bouche et se sont détournés du titre.

Les autres perdants sont notamment Sika (-0,9%), Aryzta (-0,5%) et Givaudan (-0,3%).

Les valeurs des deux grandes banques ont bien participé à la fête: Credit Suisse (+5,2%) a fait la meilleure performance du jour et UBS a gagné 4,7%. Julius Baer (+0,3%) est en revanche resté un peu en retrait. Les valeurs du luxe Swatch (+0,9%) et Richemont (+1,6%), ainsi que Dufry (+2,0%) ont aussi eu les faveurs des investisseurs.

Sulzer bondit

Au niveau du secteur des assurances, Swiss Re (+0,2%) n'a pas trop souffert d'une réduction d'objectif de cours par Morgan Stanley.

Dans le camp des poids lourds pharmaceutiques, Roche (+0,5%) et Novartis (+0,5%) ont progressé. Nestlé (+0,6%) a aussi soutenu l'indice, rebondissant en fin de séance.

Sur le marché élargi, Sulzer (+6,1%) a nettement progressé. Les entrées de commandes, les ventes et surtout l'Ebita ont dépassé la moyenne des prévisions, alors que l'Ebit et le bénéfice net ont manqué les attentes. Les analystes ont salué le niveau d'entrées de commande au 4e trimestre et les économies réalisées jusqu'ici, ce qui semblait convaincre les investisseurs.

Georg Fischer (+3,2%) a continué d'engranger des gains, après la hausse de 4% de la veille dans le sillage de l'annonce de ses chiffres annuels. UBS et Credit Suisse ont relevé leur objectif de cours en matinée. Arbonia (+6,6%), Bellevue (+4,7%) et Georg Fischer (+3,2%) ont aussi nettement progressé, après la publication de leurs résultats annuels.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS