Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le remaniement ministériel en France a notamment pesé sur l'ambiance à la Bourse suisse (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé sur une note négative mercredi, mais nettement en dessus des plus bas du jour. Juste après la publication des données américaines, les indices ont bien limité les pertes avant de reperdre du terrain sur la fin.

Le SMI a terminé en recul de 0,42% à 8985,61 points, avec un plus haut du jour à 8996,57 points et un plus bas à 8932,41 points. Le SLI a cédé 0,21% à 1421,86 points et le SPI 0,37% à 10'233,89 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 15 ont reculé, 14 ont avancé et LafargeHolcim a fini stable.

Wall Street était proche de l'équilibre en début de séance, les investisseurs surveillant le petit rebond des prix du pétrole. Les stocks de pétrole brut américains ont reculé un peu plus fortement que prévu la semaine dernière. Les réserves commerciales de brut se sont repliées de 2,5 millions de barils pour revenir à 509,1 millions alors que les analystes tablaient sur une baisse de seulement 1,2 million.

Les reventes de logements ont rebondi en mai à la surprise des analystes qui tablaient sur un recul de 0,5%. Leur nombre s'est établi à 5,62 millions en rythme annualisé et en données corrigées des variations saisonnières, soit 1,1% de plus qu'en avril.

Le remaniement ministériel en France a aussi pesé sur l'ambiance. Alors qu'il ne devait être que technique, il est marqué par le départ de quatre ministres clés, dont celui de la justice François Bayrou. Pour Mirabaud Securities, jamais un début de mandat n'a été aussi chaotique pour un président de la Ve république.

Novartis au centre des attentions

Novartis (+0,1%) a fait l'objet de diverses informations et commentaires d'analystes. L'Agence européenne des médicaments (EMA) a accepté d'examiner la demande de mise sur le marché du traitement expérimental de prévention de la migraine AMG 334, une collaboration entre le laboratoire rhénan et son homologue californien Amgen.

Les analystes semblaient bien plus inspirés par les résultats positifs revendiqués mardi par Novartis, respectivement sa filiale ophtalmologique Alcon. C'est le cas pour HSBC et Deutsche Bank, qui ont relevé leur objectif de cours. Vontobel a fait de même sur la base des avancées du géant pharmaceutique dans le domaine de la leucémie.

Parmi les autres poids, lourds Roche (-0,3%) a légèrement reculé et Nestlé (-1,4%) a fortement pesé sur l'indice. JPMorgan a relevé l'objectif de cours de l'action du géant de Vevey et a confirmé "overweight". L'analyste ne voit pas d'impulsion avant la publication des résultats semestriels.

JPMorgan a aussi relevé l'objectif de cours de LafargeHolcim (stable) tout en maintenant "neutral". La prudence reste de mise à l'égard du titre, car la visibilité reste limitée et la valorisation élevée a commenté l'analyste dont les favoris dans le secteur sont Saint-Gobain et CRH.

Swisscom (+0,2%) a annoncé un départ au sein du comité exécutif. Christian Petit, en charge de la clientèle commerciale est remplacé immédiatement par Urs Lehner, qui occupait jusqu'ici la fonction de responsable des ventes et des services.

Swatch en net repli

Swatch (-0,7%) a nettement fléchi. Selon des courtiers, un analyste très suivi a averti d'une possible déception avec les résultats semestriels, ce qui a suscité des craintes parmi les investisseurs. Richemont (-0,3%) a mieux résisté.

Swiss Life (-1,4%, lanterne rouge) et Zurich Insurance (-1,1%) font partie des plus gros perdants du jour. Mainfirst a réduit sa recommandation pour Zurich à "neutral" de "outperform", Bâloise (-1,2%) et Julius Bär (-0,5%) figurent aussi en bas de classement avec Swiss Re. UBS (+0,4%) et Credit Suisse (+0,3%) ont en revanche fini dans le vert.

Parmi les autres gagnants, ABB (+0,5%) négocierait l'acquisition d'une partie des activités de Larsen & Toubro (L&T) selon un quotidien indien. Le conglomérat industriel serait prêt à débourser entre 2,1 et 2,7 milliards de francs pour la division Energie et Automation du géant indien.

Avec un gain de 1,7%, Sika a fait la meilleure performance du jour. Lonza a pris 1,0% et Clariant 0,7%.

ATS