Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse a clôturé en légère hausse (archives).

KEYSTONE/THOMAS DELLEY

(sda-ats)

Après avoir passé la majeure partie de la journée dans le rouge, la Bourse suisse a finalement clôturé en hausse jeudi. L'indice des valeurs vedettes SMI a progressé de 0,16% à 8988,33 points.

La séance s'est déroulée dans le calme. Le recul de Roche et dans une moindre mesure, de Novartis a pesé sur le SMI qui n'est pas parvenu à finir en dessus des 9000 points.

A New York, Wall Street hésitait en début de séance, rattrapée par une certaine fébrilité alimentée notamment par la montée des taux d'intérêt et des prix du pétrole. Les investisseurs "semblent se soucier de divers éléments pouvant ralentir la croissance, dont les taux d'intérêt plus élevés, l'incertitude persistante autour des relations commerciales et la montée continue des prix du pétrole", a remarqué Patrick O'Hare de Briefing.

Ces facteurs alimentent l'idée d'une augmentation de l'inflation et, par ricochet, "la crainte d'un possible ralentissement des dépenses des consommateurs", a-t-il souligné. Le taux d'emprunt des Etats-Unis à 10 ans est de fait monté jeudi jusqu'à 3,119%, un niveau inédit depuis 2011, quand celui à 30 ans a grimpé jusqu'à 3,248%.

Le SMI a terminé sur un gain de 0,16% à 8988,33 points, son plus haut du jour et avec un plus bas à 8937,52. Le SLI a pris 0,36% à 1488,46 points et le SPI 0,24% à 10'712,36 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 24 ont progressé, cinq reculé et Sika a fini stable.

Aryzta lanterne rouge

Le trio des plus gros perdants se compose de la volatile Aryzta (-1,54%), Roche (-1,0%) et Kühne+Nagel (-0,5%). Vifor (-0,4% ou 0,75 franc) était traité hors dividende de 2,00 francs.

Novartis a aussi freiné l'indice avec un recul de 0,2%. Nestlé a en revanche gagné 0,3%. Le podium se compose de Dufry (+1,3%), Bâloise (+1,2%) et Richemont (+1,1%). Ce dernier a annoncé le lancement d'une marque de montres d'entrée de gamme. Swatch a gagné 0,5%.

Bernstein a abaissé l'objectif de cours de Lafargeholcim (+0,8%) et a confirmé "outperform". Mercredi soir, DZ Bank a relevé la recommandation de Swisscom (+0,8%) à "conserver" de "vendre" et a augmenté l'objectif de cours.

L'actualité des entreprises s'est concentrée sur le marché élargi. SFS (+0,1%) va relever début juillet sa participation à 51% dans l'allemand Heco, un spécialiste des techniques de fixation.

Arbonia (+0,7%) a acquis le belge Vasco Group, un fabricant de radiateurs dans les pays du Benelux. Le rachat permettra d'étendre la présence géographique et de renforcer le portefeuille de produits de la division dédiée, a souligné l'entreprise suisse active dans l'industrie du bâtiment.

Orell Füssli (-2,6%) a cédé au groupe italien Coesia une partie des activités de sa filiale Atlantic Zeiser. La transaction devrait être finalisée au deuxième semestre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS