Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse a terminé la semaine à la hausse (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé la semaine dans le vert. L'indice des valeurs vedettes SMI a progressé de 0,7% à 8903,83 points.

Wall Street gagnait du terrain après un rapport sur l'emploi en demi-teinte et malgré des incertitudes persistantes sur les relations commerciales avec la Chine. Le taux de chômage aux Etats-Unis est tombé en avril à 3,9%. Mais les créations d'emplois ont été un peu moins bonnes que prévu et le salaire horaire moyen a à peine augmenté sur le mois (+0,2%).

Toutefois, selon le spécialiste, "la faible hausse des créations d'emploi reflète plus la pénurie de salariés qu'un manque de demande, et le ralentissement de la croissance des salaires reflète la situation sur le marché du travail au second semestre de l'an dernier" et, selon lui, "les salaires devraient accélérer plus tard dans l'année".

De quoi inciter la banque centrale américaine à relever comme prévu ses taux au moins trois fois cette année pour lutter contre l'inflation, une perspective qui ne satisfait pas forcément les courtiers de Wall Street qui bénéficient depuis plusieurs années du faible niveau des taux d'intérêt.

Par ailleurs, "les incertitudes autour du commerce mondial continuent de planer au-dessus du marché alors que les Etats-Unis et la Chine continuent de négocier sans avoir accompli grand-chose", remarquent les analystes de Charles Schwab.

Lonza, course en tête

Le SMI a gagné 0,70% à 8903,83 points, avec un plus haut à 8905,86 et un plus bas à 8844,14. Sur la semaine, l'indice vedette de SIX a gagné 0,69%. Le SLI a pris 0,67% à 1472,36 points vendredi et le SPI 0,65% à 10'558,86. points. Sur les trente valeurs vedettes, 23 ont progressé et sept reculé.

Lonza (+5,2%) a fait la course en tête. Le fournisseur bâlois de l'industrie pharma a revendiqué un bon début d'année et confirmé ses objectifs pour 2018. UBS (+1,4%) et le bon Schindler (+1,1%) complètent le podium. Julius Baer a gagné 0,7% et Credit Suisse perdu 0,3%. Dans le camp des poids lourds, Novartis a gagné 1,0%, Nestlé 0,7% et Roche 0,4%.

Swiss Re (-0,5%) a bouclé le premier trimestre 2018 sur un bénéfice net de 457 millions de dollars, en recul de près d'un tiers, en raison d'un effet comptable lié à une modification de la norme de référence. Kühne+Nagel (-1,1%) et Swatch (-0,5%) complètent le trio des plus gros perdants avec Swiss Re.

Sur le marché élargi, Datacolor (-1,2%) a enregistré au cours du premier semestre de son exercice décalé 2017/2018, clos fin mars, un chiffre d'affaires en hausse mais a vu sa rentabilité se replier.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS