Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Bourse suisse clôture sur un bond de 2,65%

La Bourse suisse a débuté la semaine en fanfare. Lundi à la clôture, l'indice vedette Swiss Market Index (SMI) affichait un bond de 2,65% à 8740,83 points.

Le SLI a gagné 2,88% à 1284,17 points et l'indice élargi SPI 2,53% à 8908,35 points. Les trente blue chips ont terminé dans le vert. Après une ouverture positive, le SMI a accentué ses gains jusqu'à un plus haut du jour et s'est même hissé nettement en dessus de 8700 points en fin de séance. Il a évolué à l'unisson des principaux indices européens.

L'ambiance a été soutenue par la perspective de voir la Réserve fédérale américaine (Fed) maintenir longtemps encore ses taux proches de zéro: en effet, après de décevantes statistiques de l'emploi en septembre aux Etats-Unis, plus aucun expert ou presque ne pense que le taux directeur de la Fed pourrait remonter cette année encore.

Transocean en tête

En tête des gagnants, on trouve la volatile Transocean (+10,8%), qui avait déjà nettement progressé vendredi à Wall Street où elle est aussi cotée, profitant de la hausse du cours du pétrole brut. Richemont (+5,5%) a finalisé la fusion entre sa filiale Net-A-Porter et Yoox.

Cette opération devrait lui apporter un gain estimé entre 610 et 670 millions d'euros, un montant nettement supérieur aux estimations des analystes. La banque Vontobel avait anticipé un gain de 310 millions d'euros. Swatch Group (+4,3%) fait aussi partie des gros gagnants du jour, tout comme Adecco (+4,2%) et LafargeHolcim (+4%).

Les valeurs bancaires ont profité plus que la moyenne de l'environnement boursier positif. UBS et Credit Suisse ont pris respectivement 3,5% et 3,3% et Julius Baer 3%.

Morgan Stanley a un peu abaissé l'objectif de cours de l'action UBS, mais a confirmé "overweight". Credit Suisse devrait se régionaliser et supprimer des emplois à Zurich, a rapporté Schweiz am Sonntag. Le groupe a prévu d'informer sur sa réorientation le 21 octobre, en même temps qu'il publiera ses résultats trimestriels.

Novartis soutient l'indice

Dans le camp des poids lourds défensifs, Novartis (+2,8%) a soutenu l'indice, alors que Roche (+1,8%) a fini dans le bas du peloton. La filiale de Novartis Alcon a reçu l'homologation de l'Agence américaine du médicament (FDA) pour son système d'implantation de lentilles intraoculaires dans les opérations de la cataracte.

Nestlé a gagné 1,8%. Le géant de Vevey a annoncé être en discussions avancées avec le britannique R&R Ice Cream pour constituer une coentreprise dans le secteur des glaces en Europe et en Afrique. Aucun détail financier n'a été révélé.

Syngenta (+2,9%) a été peu affectée par des articles de la presse dominicale. Celle-ci faisait état d'enquêtes du Ministère public de la Confédération pour possible délit d'initiés, ainsi que de l'admission de plaintes aux Etats-Unis, liées au maïs transgénique Viptera. Les "mauvais élèves" du jour sont Actelion (+0,5%), Kühne+Nagel (+1,2%) Bâloise (+1,5%), Schindler (+1,6%) et Sika (+1,7%).

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.