Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse a connu une séance très positive mercredi, mais n'a terminé que sur un léger gain (+0,18% à 8951,76 points). En matinée, dans le sillage de bonnes indications préalables, le SMI était parvenu à repasser en dessus de 9000 points.

Il s'agit d'une première depuis août dernier. Le SMI était alors passé sous la barre des 9000 points lors de la crise boursière chinoise.

Par la suite, l'indice a vu ses gains s'effriter dans la journée. L'ouverture hésitante à Wall Street a accentué la tendance. A la clôture, il s'est retrouvé légèrement sous les 8900 points.

Aux Etats-Unis, les données ADP de l'emploi privé en octobre se sont révélées plus ou moins conformes aux attentes. Elles sont considérées comme un indicateur avant les chiffres officiels, attendus vendredi.

Entendue par une commission du congrès, la patronne de la Réserve fédérale américaine (Fed) Janet Yellen a indiqué qu'il y a une "réelle possibilité" de hausse du taux directeur en décembre, car l'économie US se porte bien.

Embellie chinoise profitable

Dans le détail, le SMI a terminé en hausse de 0,18% à 8951,76 points. Le SLI a gagné 0,15% à 1345,65 points et le SPI 0,17% à 9163,99 points. Sur les trente blue chips, seize ont progressé et quatorze reculé.

Les gros gagnants du jour sont les cycliques Swatch (+3,2%), ABB (+1,0%) et LafargeHolcim (+0,9%), qui ont notamment profité de l'embellie des données économiques chinoises.

Aryzta (+4,7%) a progressé encore plus nettement en raison d'une accélération sur le marché nord-américain, selon un courtier. Depuis le début de l'année, les pertes de l'action du boulanger industriel se montent cependant toujours à près de 40%.

La volatile Transocean (+1,0%) a poursuivi sur sa lancée positive de ces derniers jours. L'entreprise publiera ses résultats trimestriels dans la soirée, après la clôture à New York, où elle est aussi cotée. Egalement à la veille de la publication de leurs chiffres, Swisscom a gagné 0,5%, alors qu'Adecco a perdu 0,7%.

Les poids lourds pharma ont nettement progressé en cours de séance, avant de voir leurs gains s'étioler sur la fin. Roche a gagné 0,1% et Novartis a perdu 0,2%. Nestlé (+0,6%) a été soutenu par un relèvement de recommandation à "overweight" par Morgan Stanley.

Barry Callebaut fond

Plusieurs cycliques ont viré au rouge dans le courant de l'après-midi, à l'image de Schindler (-0,4%), Kühne+Nagel (-0,5%) et Lonza (-1,1%).

Aux bancaires, UBS a reculé de 0,3% au lendemain de chiffres trimestriels décevants. Plusieurs analystes ont abaissé mercredi l'objectif de cours et leurs prévisions tout en confirmant pour la plupart leur recommandation. CS a cédé 1,0% et Julius Bär 2,3%.

Sur le marché élargi, Barry Callebaut a plongé de 10,2%. Les chiffres annuels ont déçu pour ce qui concerne la profitabilité. Les prévisions pour le nouvel exercice se sont par ailleurs révélées inférieures aux attentes, tout comme les objectifs à moyen terme, rabotés par le chocolatier.

A la veille de ses chiffres, Dufry (+3,7%) a nettement progressé. Action très peu liquide, Intersport PSC a fini inchangée, après que le groupe de commerce d'articles de sport a annoncé son intention de retirer le titre de la cotation à l'été de l'an prochain.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS