Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse a terminé sur une note nettement négative lundi. L'indice Swiss Market Index (SMI), regroupant ses valeurs vedettes, a fini en recul de 1,04% à 8876,67 points.

Le SLI a cédé 1,01% à 1333,90 points et le SPI 1,02% à 9095,06 points. Sur les trente blue chips, 26 ont reculé et quatre affiché un gain minime.

Avec l'ouverture en repli à Wall Street, le recul s'est encore accentué en Suisse. Les autres places européennes ont connu le même destin.

En plus de prises de bénéfice après la récente hausse, les courtiers notent que les marchés ont aussi été freinés par la perspective d'une prochaine hausse de taux aux Etats-Unis. Analystes et autres acteurs du marché sont, en effet, d'avis que l'augmentation interviendra en décembre.

Les experts de la Banque cantonale de Zurich prévoient, le cas échéant, une pause ou une correction de quelques pourcents des marchés. Fondamentalement, l'ambiance reste, cependant, bonne et de brèves corrections devraient être mises à profit pour acheter.

Swatch Group en forte baisse

Dans le détail, Richemont (-1,9%) fait partie des gros perdants du jour. Le titre avait déjà été plombé de 5,7% vendredi après des chiffres intermédiaires et des prévisions décevants. De nombreux analystes ont abaissé dans la foulée l'objectif de cours, avec des propos critiques surtout sur l'évolution des ventes en octobre.

Swatch Group (-1,4%) a aussi fini par ployer. La firme a pourtant vaillamment résisté en cours de journée et a même évolué légèrement dans le vert.

Les trois poids lourds défensifs de la Bourse ont plombé le SMI. Novartis a perdu 1,3%, Roche 1,2% et Nestlé 0,9%.

Novartis a publié de nouvelles données sur Cosentyx dans le traitement du psoriasis articulaire.

Nestlé a, quant à lui, annoncé la reprise des ventes de nouilles Maggi en Inde. Sur les neuf premiers mois de l'année, l'interdiction de vente de ces produits a pesé pour 200 millions de francs sur le chiffre d'affaires et de 30 points de base sur la croissance organique.

Les autres gros perdants du jour sont Kühne+Nagel (-2,0%), Givaudan (-2,0%) et Lonza (-1,7%). Ces entreprises n'ont pas fait l'objet de communication spécifique.

Adecco en tête

Dans le petit camp des gagnants, Adecco a progressé de 0,8%, SGS et Geberit de 0,1% chacun et Zurich Insurance de 0,04%. Ce dernier a été soutenu par un commentaire de Baader Helvea qui a relevé la recommandation après les fortes pertes subies cette année, jugeant le cours actuel comme une occasion unique d'acheter.

Sur le marché élargi, Sunrise a fini sur un gain de 7,1% après ses chiffres trimestriels. Le chiffre d'affaires a baissé, tout comme le bénéfice d'exploitation, mais le résultat net a sensiblement augmenté et les objectifs pour 2015 ont été confirmés.

Charles Vögele (+3,7%) a profité de l'annonce d'une augmentation de participation à près de 10% par un groupe d'investisseurs financiers. Dans le camp des perdants, HBM Healthcare a chuté de 15%, New Venturetec de 7,8% et Züblin de 7,1%.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS