Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse a débuté la dernière semaine de l'année dans le vert. Lundi à la clôture, l'indice vedette SMI affichait une hausse de 0,39% à 8739,36 points.

Le SLI a gagné 0,27% à 1321,04 points et l'indice élargi SPI 0,40% à 9012,57 points. Sur les trente blue chips, 21 ont progressé, huit reculé et Swiss Re a fini inchangé.

L'indice vedette de SIX a été soutenu par la progression du poids lourd pharma Novartis. On a aussi assisté à des opérations d'habillage de portefeuille, car il est de bon ton, à l'approche du Nouvel An, de détenir des actions ayant bien marché durant toute l'année.

Si le SMI ne regagne pas quelque 260 points d'ici à mercredi, dernière séance de l'année, il aura pour la première fois depuis trois ans affiché un solde négatif sur l'ensemble de l'exercice. Si le choc du franc avait été effacé jusqu'en mars dernier, le marché a reperdu passablement de terrain après de faibles mois d'août, septembre et décembre.

Julius Baer dans le peloton de tête

Dans le peloton de tête, Julius Baer a avancé de 1,1%. On continue d'espérer sur le marché un règlement du conflit fiscal avec les Etats-Unis avant la fin de l'année. Juste avant Noël, cinq banques ont signé un accord avec le Département américain de la justice. Credit Suisse (-0,2%) et UBS (+0,5%) sont restés en retrait.

Divers titres qui ont bien évolué cette année ont aussi été recherchés lundi, à l'image de Galenica (+1,2%), Lonza (+0,8%), Actelion (+0,9%) et Schindler (+0,9%). Les actions Galenica ont gagné près de 90% depuis le début de l'année, meilleure performance des blue chips. Les cycliques Kühne+Nagel (+1,6%), SGS (+0,7%) et Geberit (+0,5%) ont aussi nettement progressé.

Dans le camp des perdants, on trouve notamment des valeurs qui ont sous-performé l'indice cette année: Transocean a perdu 3,4% et LafargeHolcim 1,1%. Transocean a aussi souffert de l'annonce de la résiliation précoce d'un contrat de location d'une plateforme pétrolière par Shell. Il y a une dizaine de jours, le norvégien Statoil avait aussi résilié un contrat de manière anticipée.

Novartis soutient l'indice

Aryzta constitue l'exception qui confirme la règle, malgré la pire performance depuis le début de l'année au SLI (-33%), l'action du boulanger industriel a gagné 0,8% lundi. Syngenta (-0,6%) continue de retenir l'attention. Avant Noël, le président du conseil d'administration Michel Demaré a souligné qu'un cavalier seul n'est pratiquement plus possible, la pression augmentant après l'annonce de la fusion des deux concurrents Dow Chemical et DuPont.

Avec un gain de 0,9%, Novartis a bien contribué à l'avance du SMI. Les deux autres poids lourds défensifs sont restés dans la moyenne: Roche et Nestlé ont pris respectivement 0,6% et 0,3%.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS