Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse, tirée par l'action Nestlé qui s'est envolée, a clôturé en hausse (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

La Bourse suisse a démarré la semaine dans le vert. L'indice des valeurs vedettes SMI a augmenté de 0,98% à 9121,22 points.

Emmené par Nestlé qui s'est envolé après la montée au capital d'un fonds spéculatif américain, le SMI a inscrit un nouveau plus haut de l'année. Il a perdu un peu de son élan sur la fin, terminant proche du plus bas du jour.

La séance s'est déroulée dans le calme dans l'attente, à partir de la semaine prochaine, des premiers chiffres semestriels d'entreprises. A New York, Wall Street profitait d'un petit rebond du pétrole et évoluait en légère hausse en début de séance. Les analystes de Charles Schwab remarquaient la bonne tenue des marchés mondiaux "malgré les incertitudes économiques et politiques qui persistent".

Le SMI a terminé en hausse de 0,98%, avec un nouveau plus haut du jour et de l'année à 9148,61 points et un plus bas à 9099,91. Le SLI a gagné 0,45% à 1427,81 points et le SPI de 0,73% à 10'350,37 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 16 ont avancé et 12 ont reculé et Dufry et Swiss Life ont fini stable

Nestlé (+4,3%) a tenu la tête du classement durant toute la séance. Le milliardaire américain Daniel Loeb, patron du fonds spéculatif Third Point, a fait une entrée remarquée dans le capital du géant de Vevey, prenant une participation de 1,3%.

Les bancaires UBS (+0,6% à 15,71 francs) et Credit Suisse (+1,1% à 13,49 francs) ont aussi eu le vent en poupe. Le sauvetage de deux banques vénitiennes en Italie a aussi ôté de la pression sur le secteur bancaire, selon des courtiers. Julius Baer a gagné 0,9%.

Parmi les autres gagnants on trouve notamment Bâloise (+1,1%), Kühne+Nagel (+0,9%) et LafargeHolcim (+0,5%).

Pharma à la traîne

Les deux poids lourds pharmaceutiques Roche (-0,4%) et Novartis (-0,4%) ont freiné l'indice. Le premier a présenté des résultats d'études de phase III positifs pour son candidat emicizumab contre l'hémophilie de type A. Son homologue a dévoilé vendredi des données d'études cliniques positives sur le traitement Rydapt (midostaurin) contre la leucémie aiguë myéloïde (AML) avec mutations du gène FLT3.

Les autres perdants sont notamment Sika (-1,0%, lanterne rouge), Vifor (-0,8%) et Givaudan (-0,5%).

ATS