Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Après avoir terminé dans le rouge vendredi, la Bourse suisse s'est reprise lundi. L'indice réunissant les valeurs vedettes, le Swiss Market Index (SMI), a gagné 0,61% terminant à 8705,53 points.

Le SLI a clôturé en augmentation de 0,43% à 1287,13 points et le SPI de 0,53% à 8865,75 points. Sur les trente blue chips, 24 ont progressé et six reculé.

Inquiétudes par rapport à la Chine

En nette progression en début de séance, sur reprise technique selon les courtiers, le SMI a vu ses gains s'effriter par la suite, à cause notamment des craintes persistantes liées à la croissance en Chine. Comme les marchés américains étaient fermés lundi pour cause de "Labour Day", la séance a été relativement calme et les investisseurs ont hésité à s'exposer trop.

Le front des nouvelles d'entreprises est resté peu animé. Novartis a gagné 1,1% et Nestlé 0,9%, Roche se contenant d'un gain de 0,4%. Novartis entend tester sur l'homme d'ici 2016 des lentilles oculaires intelligentes, développées en partenariat avec le géant technologique Google.

LafargeHolcim a regagné 1,5%, après avoir été nettement sous pression récemment. Actelion et Swisscom ont progressé respectivement de 0,8% et 0,7%.

Au niveau du secteur bancaire, Credit Suisse a gagné 0,9%. L'établissement financier a été condamné à payer près de 290 millions de dollars aux Etats-Unis dans une affaire remontant à 2007. Julius Baer a pris 0,6% et UBS 0,1%.

Dans la presse dominicale, le patron d'UBS Sergio Ermotti a relevé qu'il y a encore beaucoup de travail à faire pour satisfaire actionnaires et clients. Il s'est aussi montré inquiet de la fragilité en Europe et de la faiblesse en Chine.

Pour ABB (+0,2% à 17,97 francs), Kepler Cheuvreux a relevé la recommandation ABB à "buy" de "hold", mais abaissé l'objectif de cours à 21,50 francs. La firme organise par ailleurs son "Capital Markets Day" mercredi à Londres. Cela pourrait fournir des impulsions pour l'action.

Meyer Burger en nette hausse

Transocean (-0,2%) a fini dans le rouge, tout comme Aryzta (-1,4%), Adecco (-0,6%), Galenica (-0,4%) et Kühne+Nagel (-0,4%). Ces entreprises n'ont pas fait l'objet d'une information spécifique.

Sur le marché élargi, Meyer Burger (+2%) a retenu l'attention. Dans une interview parue dans la presse du dimanche, le chef du groupe Peter Pauli a indiqué ne pas exclure un retour à la rentabilité nette dès l'année prochaine. Les livraisons de nouvelles installations ainsi que les ventes devraient décoller au deuxième semestre. L'action avait perdu plus de 3% vendredi.

Les gros perdants du jour sont Evolva (-8,3%), Starrag (-4,5%) et Emmi (-3,9%). Sans oublier Kuoni (-3,5%).

ATS