Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse a démarré la semaine dans le rouge. L'indice des valeurs vedettes SMI a reculé lundi de 0,84% à 7751,58 points.

La Bourse a connu une tendance dans l'ensemble positive lundi, mais le SMI a terminé dans le rouge, sous l'influence de son poids lourd Nestlé, dont le titre a été traité hors dividende. Le SPI n'a pour sa part que très marginalement reculé. Après un début négatif, les marchés se sont rapidement repris pour évoluer dans le vert. Dès midi, la tendance a faibli, par manque d'achats de suite.

Cette reprise s'explique par la progression des prix du pétrole, ont indiqué des courtiers. En général, une hausse de l'or noir est considérée comme le signe que l'économie mondiale s'améliore et cela entraîne les marchés boursiers à la hausse. Ce lundi, la reprise a aussi été manifeste lorsque le dollar a gagné du terrain face à l'euro.

Le SMI a terminé en recul de 0,84% à 7751,58 points, avec un plus bas du jour à 7705,96 points à 9h21 et un plus haut à 7810,16 points à 12h55. Trois quarts de la baisse de l'indice sont dus à Nestlé.

Le SLI a cédé 0,23% à 1191,36 points et le SPI, dans lequel le dividende n'entre pas dans le calcul, a fini sur un repli minime de 0,03% à 8353,94 points. Sur les trente blue chips, douze ont reculé et 18 avancé.

Hors dividende de 2,25 francs par action, Nestlé a perdu 3,5% ou 2,50 francs à 70,05 CHF. Le géant de Vevey publiera son chiffre d'affaires trimestriel jeudi.

Autre perdant du jour, Givaudan a cédé 1,4% à la veille de la publication des chiffres d'affaires au 1er trimestre. L'action fait cependant partie des titres ayant le mieux marché depuis le début de l'année.

Credit Suisse gagnant

Sans information spécifique, Swisscom (-0,9%), Sika (-0,9%) et Adecco (-0,5%) ont cédé du terrain. Sika était à la veille de ses chiffres trimestriels et de son assemblée générale, alors que le patron de Saint-Gobain a réitéré l'intention du groupe français de prendre sans restriction le contrôle du groupe suisse.

Sonova (-0,3%) a souffert après une conférence d'investisseurs vendredi et durant laquelle les déclarations du management ont plutôt déçu.

Dans le camp des gagnants, Dufry (+3,4%) a fait la meilleure performance. Depuis peu, le titre du groupe de boutiques hors taxe a retrouvé le SLI. Jusqu'ici, il n'avait pas trop bien performé depuis le début de l'année. D'autres cycliques comme Clariant (+1,5%) et LafargeHolcim (+1,4%) ont aussi été recherchées.

Aux bancaires, Credit Suisse a gagné 2,2%, mais n'est toujours que juste en dessus du plus bas historique de février. Le cours pourrait encore baisser, selon un manager de fonds spéculatif. UBS a perdu 0,1%. Les deux poids lourds pharmaceutiques Novartis (-0,2%) et Roche (-0,4%) ont légèrement reculé.

Sur le marché élargi, le chinois HNA Group a lancé une offre de rachat de Gategroup et propose 53 francs au comptant par action. Les analystes jugent l'offre correcte, alors que les actionnaires contestataires RBR Capital Advisors et Cologny Advisors font la moue. En clôture, l'action Gategroup a fini exactement à 53 francs, le prix offert par les Chinois, en hausse de 20%. Hors dividende, Sulzer a perdu 17%.

ATS